Passer au contenu principal

Nouvelles mesures dès ce jeudiLe Conseil fédéral ressort le marteau pour frapper le virus

Il prononce des interdictions à la pelle, limite drastiquement le nombre des spectateurs pour le sport et la culture, régule les fêtes privées et étend le port du masque.

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, à gauche, et le conseiller fédéral Alain Berset, à droite, peu avant le début de la conférence de presse du Conseil fédéral sur la situation actuelle et les mesures relatives au coronavirus.
La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, à gauche, et le conseiller fédéral Alain Berset, à droite, peu avant le début de la conférence de presse du Conseil fédéral sur la situation actuelle et les mesures relatives au coronavirus.
Keystone

Plus de 100 morts du Covid en une semaine, des hôpitaux qui appellent la Confédération à l’aide et les chiffres de contaminations qui poursuivent leur course folle, la situation se détériore rapidement sur le front suisse du coronavirus. «Nous n’avons plus de temps à perdre, déclare Simonetta Sommaruga, la présidente de la Confédération. Personne ne veut que les hôpitaux soient saturés, personne ne veut d’un deuxième lockdown. Voilà pourquoi nous devons prendre des nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie, même si cela déplaira à certains.»

Le Conseil fédéral s’est donc décidé de ressortir le marteau pour frapper sur les vecteurs de propagation du virus. Il prononce des interdictions à la pelle, limite drastiquement le nombre des spectateurs pour le sport et la culture, régule les fêtes privées et étend le port du masque. Tout cela entre en vigueur dès ce jeudi. Contrairement au mois de mars, le gouvernement épargne cette fois les magasins. Il ne va pas non plus aussi loin que la France et son retour au confinement. Il pousse en revanche pour l’introduction de tests rapides Covid, dont le résultat est connu en quinze minutes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.