Passer au contenu principal

Réchauffement de la planète«Le Covid-19 est une crise mineure face à l’échéance climatique»

Extinction Rebellion, Grève du climat Vaud et Lausanne Action Climat adressent une lettre ouverte aux élus vaudois, espérant l’amorce d’une réflexion.

Gary Domeniconi (Greve du Climat Vaud) animait la conférence de presse des mouvements climatiques, ici avec l’avocat et ancien bâtonnier Christian Bettex, et Sara Gnoni, conseillère communale lausannoise proche d’Extinction Rébellion. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Gary Domeniconi (Greve du Climat Vaud) animait la conférence de presse des mouvements climatiques, ici avec l’avocat et ancien bâtonnier Christian Bettex, et Sara Gnoni, conseillère communale lausannoise proche d’Extinction Rébellion. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
keystone-sda.ch

En relevant leur boîte e-mail peu avant midi ce mercredi, les élus vaudois ont trouvé une lettre ouverte signée des trois mouvements climatiques Extinction Rebellion, Grève du climat Vaud et Lausanne Action Climat. Une missive dénonçant notamment un durcissement de la répression à leur encontre. «Le Covid-19 a bloqué le monde. C’est pourtant une crise mineure face aux échéances climatiques, sanitaires ou d’approvisionnement qui s’annoncent. Plutôt que d’écouter la communauté scientifique et leurs propres services de l’environnement, certains de nos élus préfèrent criminaliser les mouvements climatiques», dénoncent ces derniers. Pour eux, une autre voie pourrait être envisagée: le dialogue entre la société civile et le monde politique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.