Passer au contenu principal

Le coronavirus et ses séquelles«Le Covid-19 m’a volé deux mois, mais il aurait pu prendre ma vie!»

Maïra Sanches, 35 ans, a lutté contre la maladie pendant plus de 60 jours, dont 34 à l’hôpital. Elle témoigne depuis chez elle à Villeneuve, où elle se remet lentement.

Maïra Sanches garde le sourire, même si elle peine encore à se déplacer dans son appartement de Villeneuve sans s’essouffler ou tousser.
Maïra Sanches garde le sourire, même si elle peine encore à se déplacer dans son appartement de Villeneuve sans s’essouffler ou tousser.
Jean-Paul Guinnard

Comme nous tous, Maïra Sanches aimerait parler de ce satané coronavirus au passé. Si l’on en croit les spécialistes et le gouvernement, la deuxième vague tant redoutée ne devrait finalement pas arriver, et il semblerait que le pire soit bel et bien derrière nous. Sauf que la Vaudoise, elle, ressent encore bien des séquelles au quotidien.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.