Passer au contenu principal

Agriculture et technologieLe drone vole au secours du vigneron

De plus en plus de viticulteurs ont recours à des engins téléguidés pour traiter leurs vignes. Prométerre et l’Agroscope suivent cette évolution de près.

Jean-Paul Forestier fait appel depuis trois ans à une société valaisanne pour traiter plusieurs parcelles à l’aide d’un drone.
Jean-Paul Forestier fait appel depuis trois ans à une société valaisanne pour traiter plusieurs parcelles à l’aide d’un drone.
Chantal Dervey

Au pied d’une parcelle escarpée qui grimpe sur le coteau de Corsier, Jean-Paul Forestier contemple le drôle d’oiseau qui survole ses ceps de chasselas, de pinot et de gamay. Pour la 3e année consécutive, le viticulteur de Chardonne a décidé de traiter une part de ses vignes à l’aide d’un drone. «Ici, on ne peut pas intervenir avec un hélicoptère: la route et les maisons sont trop proches. Avant, je traitais à la main avec une boille de 15 l sur le dos. C’est pénible, surtout à cet endroit, et j’ai 58 ans…»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.