Passer au contenu principal

Requête auprès de la COMCOLe FC Sion cherche à interdire la reprise du championnat

Le club valaisan a demandé l’ouverture d’une enquête contre la Swiss Football League auprès de la Commission de la concurrence (COMCO).

Christian Constantin (en haut à gauche) et le FC Sion s’opposent frontalement à la Swiss Football League (SFL).
Christian Constantin (en haut à gauche) et le FC Sion s’opposent frontalement à la Swiss Football League (SFL).
KEYSTONE/Archive

Le FC Sion se démultiplie depuis le début de la semaine. Après l’alerte au Covid-19 et le changement d’entraîneur, le club valaisan se retrouve à nouveau sur le devant de la scène médiatique ce mercredi soir. La Swiss Football League a annoncé dans un communiqué de presse que les dirigeants sédunois avaient demandé à la Commission de la concurrence (COMCO) d'ouvrir une enquête pour «pour abus de position dominante». La SFL précise encore que Sion estime que «la reprise de la saison 2019/20 doit être interdite par le biais d'une injonction provisoire».

La COMCO confirme

Christian Constantin avait largement fait part de son mécontentement après le vote du 29 mai dernier. 17 des 20 clubs de Super et Challenge League avaient voté en faveur d’un retour au jeu, à huis clos, au mois de juin. Les Valaisans sont passés de la parole aux actes, en interpellant la Commission de la concurrence. Le 21 mai dernier, le FC Sion avait publié un avis de droit, en allemand et en français, sur les réseaux sociaux qui faisait déjà référence à une telle manœuvre, en lien avec la Loi fédérale sur les cartels (LCart).

Contacté par téléphone, le directeur de la COMCO, Patrik Ducrey, a confirmé qu’une requête du FC Sion lui était parvenue ce mardi. «En l’état, je ne peux pas en dire plus car aucune décision n’a été prise dans ce dossier.» Autrement dit, l'autorité de la concurrence suisse n’a – pour l’instant – pas officiellement ouvert d’enquête, comme demandé par le FC Sion.

Reprise prévue dans 16 jours

La SFL précise dans son communiqué de presse, qu’elle «présentera dans le délai requis une prise de position» auprès de la COMCO. «La SFL ne fournira aucune information sur le contenu de celle-ci et sur la procédure tant que l’enquête ne sera pas terminée».

L’affaire devrait rapidement évoluer puisque la reprise du championnat, à huis clos, est agendée au 19 juin, soit dans un peu plus de deux semaines.