Passer au contenu principal

La Promotion League en imagesVidéo: le festival de buts d’Yverdon face à Carouge

Le choc au sommet de Promotion League a été à sens unique: YS a dynamité Étoile Carouge 6-0. Retrouvez tous les buts romands du week-end en vidéo.

Carouge à l'école de la Promotion League

La troisième division suisse est une ligue sans pitié. Trois équipes M21 toujours affûtées physiquement et parfois renforcées, des pièges en veux-tu en voilà (allez tenter de ramener trois points de Breitenrain ou Münsingen) et une seule petite place sur 16 pour en sortir par la grande porte. Étoile Carouge, c’est une évidence, s’appuie autant sur un beau projet qu’une belle équipe. Sauf qu’en Promotion League, l’expérience collective dans la catégorie est toute aussi valorisée. Le premier match de Bavois après être monté de 1re ligue? Une défaite 5-1 à Nyon. La première rencontre à domicile d’Yverdon Sport pour son retour il y a trois ans? Une claque 0-3 infligée par Kriens. L’apprentissage à la dure. Celui des Carougeois (et de leurs 22 petits matches d’expérience dans l’antichambre de la ligue nationale) passe aussi par des moments difficiles, comme ce revers 6-0 à Yverdon. FLV

Retrouvez le compte rendu du match Yverdon-Etoile Carouge

Sergio Cortelezzi, l’insaisissable à Yverdon

Un rideau de journalistes comparable à la ligne défensive d’Étoile Carouge était prêt à intercepter Sergio Cortelezzi à la sortie de l’impressionnante victoire 6-0 d’Yverdon Sport. Sauf que comme sur le terrain, le buteur italo-uruguayen, tout auréolé de ses trois réussites, s’est montré insaisissable. Tout juste le temps pour le nouveau rédacteur en chef du journal d’Yverdon d’échanger avec lui quelques mots en italien que l’attaquant filait au vestiaire avec un grand sourire. «En français? Désolé, je ne le parle», a pris le temps de s’excuser l’ancien joueur… du FC Le Mont. FLV

À lire aussi: Yverdon Sport, la Challenge League droit devant

Bavois et l’escalier des souffrances

Dents serrées, grimace de circonstance, Alex Gauthier a péniblement gagné la tribune des Peupliers. L’escalier y menant étant étroit et plutôt raide, il représente tout un défi pour les blessés contraints de laisser leur place sur le banc des remplaçants. On pouvait ainsi lire une bonne dose de compassion sur le visage du spectateur moyen, lui tout à fait en forme. S’est alors présenté en bas des marches Miljan Dangubic… en béquilles. Autant dire que bloquer les assauts des attaquants d’YF Juventus aurait constitué une tâche plus aisée pour le latéral. Quoi qu’il en soit, la montée des escaliers des deux hommes aura plutôt bien résumé la journée du FC Bavois: un calvaire (défaite 1-3). FLV

Stade Nyonnais en manque de réussite

Trois points en quatre matches. Le bilan est bien maigre pour des Stadistes qui avaient l’ambition de concurrencer Yverdon, mais qui se retrouvent déjà à neuf longueurs de leurs rivaux vaudois. La préparation des Nyonnais a été tronquée (quarantaine, délocalisation entre Gland et Prangins), ce qui n’a pas favorisé l’intégration des nouveaux joueurs (sept au total), dont certains sont en manque de rythme. Cela peut expliquer en partie le fait que le Stade Nyonnais stagne au niveau comptable. «On créé du jeu mais il nous manque la conclusion dans les trente derniers mètres», regrette Anthony Braizat. Le coach nyonnais est convaincu que cela va finir par tourner en championnat. En se relançant avec un exploit samedi prochain en Coupe face à Lausanne?