Passer au contenu principal

Complications en cascadeLe futur quartier de la Suettaz bientôt à l’enquête

Après avoir gagné le référendum, le projet de remplacement de la grande barre d’habitation aurait dû être mis à l’enquête cet été. Il le sera début 2021.

Le très attendu nouveau quartier de la Suettaz sera mis à l’enquête très prochainement à Nyon.
Le très attendu nouveau quartier de la Suettaz sera mis à l’enquête très prochainement à Nyon.
DR

Dans les appartements encore occupés dans la plus grande barre d’habitation de Nyon, on imagine l’impatience des locataires. La construction du nouveau quartier qu’ils ont soutenu très largement lors du référendum il y a neuf mois se fait attendre. Les machines de chantier auraient aujourd’hui déjà dû commencer le démantèlement de l’immeuble de la Suettaz et de son voisin des Lupins. Sur la parcelle concernée, quatre nouveaux locatifs sont prévus à terme, avec plus de logements et plus d’espaces verts.

Vouée à la démolition, la Suettaz est non seulement le plus ancien immeuble de Nyon mais aussi le plus grand. Visite et témoignages.
Anetka Mühlemann

Le Covid a d’abord ralenti l’avancée du projet. Ensuite des changements dans l’administration communale, avec notamment l’arrivée de deux nouveaux chefs de service à l’Urbanisme et aux Travaux, ont obligé le promoteur à réexpliquer l’ensemble de sa démarche. Sans compter que sur un dossier aussi sensible après une campagne référendaire tenue, la Ville a été très pointilleuse.

Six mois de démolition

Les habitants de la Suettaz se demandent donc où en est le projet qui avait été plébiscité en février dernier par la population nyonnaise. «Je vais signer le dossier de mise à l’enquête cette semaine, rassure Ilhan Büchler, directeur de Logement Social Romand (LSR), propriétaire du site. La consultation devrait intervenir dans un délai de trois semaines à six mois, selon la rapidité de traitement de la Commune. Au mieux, nous attaquerons donc la démolition dans six mois.»

Le désossage de la première partie de la Suettaz prendra six mois. Le travail devra être fait avec beaucoup de précaution, puisque la seconde moitié restera pour une partie habitée le temps que les nouveaux immeubles soient construits pour les accueillir.

Le futur quartier de la Suettaz proposera à terme environ 380 logements, contre 248 aujourd’hui. Parmi eux, 280 seront d’utilité publique, dont 70 seront subventionnés.

La plus grande barre locative de Nyon sera détruite pour laisser place à de nouveaux logements.
La plus grande barre locative de Nyon sera détruite pour laisser place à de nouveaux logements.
Patrick Martin
3 commentaires
    Pelot

    C est curieux plein de projets en Suspends suite à l engagement de ces nouveaux fonctionnaires. Bizarre...