Passer au contenu principal

CoronavirusLe gouvernement fribourgeois en faveur d’une prime pour le personnel

Les salariés de l’État méritent une prime pour leur engagement pendant la crise du Covid-19, estime le Conseil d’État fribourgeois. Il proposera au Grand Conseil d’allouer un million de francs à cet effet.

La nature de cette reconnaissance pourrait prendre la forme de bons à faire valoir auprès des commerces, des restaurants et des services affectés par la crise sanitaire.
La nature de cette reconnaissance pourrait prendre la forme de bons à faire valoir auprès des commerces, des restaurants et des services affectés par la crise sanitaire.
KEYSTONE

Le Conseil d’État fribourgeois est en faveur du versement d’une prime pour remercier le personnel de l’État engagé dans la lutte contre le Covid-19. Il prévoit d’allouer un montant d’un million de francs à cet effet. Une décision saluée par le Syndicat des services publics.

Le gouvernement fribourgeois proposera au Grand Conseil d’accepter partiellement le mandat «Prime pour le personnel de l’État au front dans la lutte contre le Covid-19: un merci directement profitable à notre économie». Cette requête a été déposée le 24 avril par des députés.

Bénéficiaires définis ultérieurement

Le cercle des bénéficiaires sera défini ultérieurement, a indiqué lundi l’État de Fribourg. La nature de cette reconnaissance doit encore être déterminée. Elle pourrait prendre la forme de bons à faire valoir auprès des commerces, des restaurants et des services affectés par la crise sanitaire.

Le Syndicat des services publics (SSP) dit se réjouir de constater que le Conseil d’État soit entré en matière sur la revendication d’une prime pour le personnel de l’État, et en particulier le personnel hospitalier et des EMS.

Mais le SSP – région Fribourg juge que le montant d’un million de francs reste insuffisant. «Nous estimons, en effet, à 3000 personnes au moins le nombre de salariés qui devraient bénéficier de cette prime, ce qui représenterait un montant de 300 francs environ par personne», écrit le syndicat dans un communiqué.

ATS/NXP