Passer au contenu principal

Incertitudes sur la repriseLe grand coup de blues du foot amateur

Privés de matches depuis octobre, les clubs de ligues inférieures ne sont pas sûrs de reprendre la compétition au sortir de l’hiver. Des milliers de footballeurs pourraient demeurer sur la touche.

stade de Jorat Mezieres
stade de Jorat Mezieres
VQH

À l’arrêt depuis plusieurs mois, le monde amateur (de la 5e ligue à la Promotion League) pourra-t-il reprendre le chemin des terrains de campagne et des petits stades au sortir de l’hiver? L’inquiétude est de mise dans les clubs de ligues inférieures, dont l’ultime journée remonte au week-end des 17 et 18 octobre. Pareil pour les juniors, eux aussi privés de match et qui n’ont pas davantage de perspectives.

Quand les autorités cantonales, qui ont suivi les recommandations sanitaires du Conseil fédéral, avaient sifflé la suspension de tous les championnats, chacun avait accusé le coup avant de reporter tous ses espoirs sur 2021. «C’est foutu mais cela ira mieux l’année prochaine», avait-on alors entendu partout en Suisse romande.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.