Passer au contenu principal

Musique suisseA Genève, le label Cheptel soigne les bêtes curieuses de la pop

Avec une centaine de musiciens à son catalogue, la maison de disques genevoise s’active plus que jamais pour la scène helvétique. Cinq ans d’âge déjà, et trois compilations à découvrir.

Au catalogue du label Cheptel, Perrine 3000, de son vrai nom Perrine Berger, musicienne vaudoise échappée du groupe Adieu Gary Cooper.
Au catalogue du label Cheptel, Perrine 3000, de son vrai nom Perrine Berger, musicienne vaudoise échappée du groupe Adieu Gary Cooper.
MATHIEU GESER

On a beau dire qu’il n’y a rien, absolument rien à se mettre sous la dent en matière de scène musicale – a fortiori en ce début de mois de janvier 2021 tout ramolli par de pathétiques tentatives de festoyer – pourtant il se passe des choses, beaucoup de choses. Mais loin des projecteurs, loin des salles. Tandis que les arts de la scène agonisent de ne savoir comment digérer le Covid, en coulisses on se réchauffe, on bosse et l’on poursuit l’ouvrage. Ici, ce sont des musiciens en compagnie de leur label adoré. Cheptel Records, fondé à Genève il y a cinq ans, grand partisan d’une esthétique chanson, bricolage et flamboyance. Bien dans son temps. Bien dans ses bottes. Trois compilations viennent de paraître, fenêtre idéale pour sonder les goûts de cette maison de disques certes toute petite, mais convaincue de faire ce qu’il y a de meilleur au monde.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.