Passer au contenu principal

FootballLe Lausanne-Sport avec quel milieu à Zurich?

Pour la première fois de la saison, les Vaudois seront privés de l'omniprésent Cameron Puertas (suspendu) dimanche. Comment le remplacer?

Cameron Puertas manquera son premier match de la saison dimanche.
Cameron Puertas manquera son premier match de la saison dimanche.
Keystone

Cela aura pris un peu plus de temps que prévu, sans doute. Mais désormais, Cameron Puertas se trouve bien en-haut de l'affiche. Aurait-il dû recevoir sa chance plus tôt avec le LS? Peut-être. Avait-il des lacunes à combler? Assurément. Au fond, peu importe à présent. Le jeune Lausannois est devenu tellement important aux yeux de son équipe qu'on en est à s'inquiéter de ses absences. C'est dire...

S'il n'est dans l'absolu pas le joueur de champ le plus utilisé par Giorgio Contini cette saison (Noah Loosli et Nikola Boranijasevic font mieux par exemple), Cameron Puertas et ses 22 ans n'ont manqué que 53 petites minutes de terrain jusqu'ici. Soit deux sorties en cours de match, plus pour le préserver que tout autre chose. Loué pour son volume de jeu, son sens de la récupération et ses qualités dans le jeu sans ballon, le gamin de Praz-Séchaud n'en est pas moins précieux à la construction. Alors dimanche au Letzigrund (16h), il y aura un sacré vide à combler à mi-temps... Mais par qui?

Qui autour de Stjepan Kukuruzovic?

Ce qui est à peu près gravé dans le marbre, c'est que l'entraîneur lausannois donnera les clefs du jeu, comme si souvent, au métronome Stjepan Kukuruzovic. Logique, tant l'ancien Saint-Gallois régale et organise bien plus qu'il ne déçoit. Mais puisque son binôme si complémentaire devra purger son match de suspension pour avoir récolté quatre avertissements, la composition du milieu de terrain vaudois sera forcément inédite.

Le choix le plus surprenant serait sans doute de lancer Trazié Thomas dans le grand bain. Le jeune Ivoirien, arrivé en prêt de l'OGC Nice, n'a pas encore reçu la moindre convocation en match officiel, là où les dernières recrues lausannoises les alignent. Retardé par une blessure à son arrivée dans le canton de Vaud, le demi semble avoir encore quelques longueurs de retard sur la concurrence à combler.

Gabriel Barès attend son heure

On l'a dit et répété, les principes de coaching de Giorgio Contini résonnent de manière très conservatrice. Cela ne constituerait pour ainsi dire pas une énorme surprise de voir le technicien reconduire le trio qui a amené l’équipe en Super League la saison dernière. Soit «Kuki» en six avec devant lui Joël Geissmann (qui pourrait également reculer d'un cran) et Christian Schneuwly. Même si l'on sait les jours du dernier nommé à la Tuilière probablement comptés. D'ailleurs, le Fribourgeois n'apparaissait pas sur la feuille de match de la rencontre de mercredi face à Vaduz.

Puisque le Lausanne-Sport ne cesse d'annoncer sa volonté de faire la part belle à ses jeunes, cela pourrait également devenir le grand soir d’un des leurs: Gabriel Barès. À 20 ans, le jeune homme formé au Team Vaud a de l'or dans les pieds. Son ancien entraîneur en M21, Ilija Borenovic, le décrit comme un «top talent». Un «top talent» passé tout près d'inscrire son premier but en Super League mercredi. Le poteau en a décidé autrement. Reste que pour l'instant, Gabriel Barès doit se contenter d'entrées en cours de match. En fin de match, pour être plus précis, puisqu'il en compte huit pour un total de 115 minutes de jeu. Alors dimanche, l'occasion semble belle d'en faire un duo avec Kukuruzovic.

Le LS privilégiant un milieu central à trois plutôt que deux, Pedro Brazao pourrait également recevoir une nouvelle chance de s'illustrer. Le transfuge niçois donne l'impression d'être rempli d’enthousiasme et de bonnes idées, avec une vitesse d'exécution et une précision qui ne suivent pas toujours. Reste qu'à 17 ans, le demi offensif semble posséder une réelle marge de progression. Au Lausanne-Sport de savoir en tirer quelque chose. À plus d'un titre, le déplacement du Letzigrund peut prendre la forme d'un tournant pour le néo-promu.

1 commentaire
    Milou 72

    Après un très bon début de championnat, on fait partir Zeqhiri et après Schneuwly. Elle est où la logique, C'est pas avec cette équipe qu'on va rester en Super League.