Passer au contenu principal

FootballLe Lausanne-Sport mal récompensé

Malgré une belle performance collective, les Vaudois ont dû s’incliner face à un St-Gall un peu plus réaliste.

L’attaquant saint-gallois Victor Ruiz Abril (à gauche) a surpris le portier Mory Diaw et la défense vaudoise peu après l’heure de jeu.
L’attaquant saint-gallois Victor Ruiz Abril (à gauche) a surpris le portier Mory Diaw et la défense vaudoise peu après l’heure de jeu.
KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Trois semaines exactement après avoir laissé filer, à Saint-Gall, une première victoire à l’extérieur qui lui tendait les bras, le Lausanne-Sport s’est incliné, dimanche, face au même adversaire. Et encore une fois avec moult regrets.

Changement tactique

Pour cette petite revanche, Giorgio Contini a abandonné sa traditionnelle défense à trois pour proposer un 4-3-3 qui lui semblait plus à même de contrer ce pressing saint-gallois qui avait tant fait souffrir son équipe en seconde mi-temps au Kybunpark.

Mais face à un adversaire beaucoup mieux inspiré, les Vaudois ont d’abord subi la domination du vice-champion durant une première demi-heure de bonne qualité. De manière surprenante, ce fut le LS qui, en contre, s’est ménagé les occasions les plus nettes de prendre l’avantage. Malheureusement pour le néo-promu, Puertas (4e), Turkes (6e et 28e) puis Monteiro (32e), souvent mis sur orbite par un très bon Pedro Brazao, manquaient de précision ou butaient sur l’excellent Zigi.

Manque de réalisme vaudois

Et comme le jeu de St-Gall était porté vers l’offensive, et parfois spectaculaire - trois grosses opportunités manquées par Kamberi et Youa, grâce aussi à deux superbes interventions de Monteiro - ces 45 premières minutes étaient parmi les plus intéressantes vues du côté de Lausanne depuis plus de deux mois. Même si elles se concluaient sans but.

La suite allait être toute aussi passionnante mais avec, cette fois, un LS qui prenait plus souvent qu’à son tour la direction du jeu. Sans effet concret puisque Zekhnini, Turkes et Thomas ne parvenaient pas à conclure de jolis mouvements offensifs.

Un contre décisif

Un cruel manque de réalisme que les Lausannois payaient ensuite au prix fort. Sur un contre, Guillemenot remettait intelligemment le ballon en retrait à Ruiz. Seul au milieu d’adversaires plus spectateurs qu’acteurs, le milieu saint-gallois pouvait ouvrir le score d’une belle frappe des 18 mètres (61e).

Un coup de massue dont le LS ne se remettait pas. Hormis une bonne percée de Zekhnini conclue par un tir de peu à côté des buts de Zigi (68e), il ne parvenait, longtemps, plus à sérieusement inquiéter la défense saint-galloise. Malgré de louables efforts et une grosse débauche d’énergie qui auraient mérité meilleur sort. Comme cette déviation de la tête de Guessand, sur un superbe centre de Brazao, qui finissait juste à côté du poteau droit de Zigi (89e).

3 commentaires
    Rijd

    Individualités pas mal mais trop personnel on donne le ballon quand on ne sait plus quoi en faire. Pas de pressing à la perte du ballon alors que St-Gall eux c’est une équipe le gardien doit laisser sa place à Castella car il renvoie tout des points devant lui