Passer au contenu principal

Hockey sur glaceLe LHC compte finalement 11 cas positifs

Les tests collectifs ont rendu leur verdict. Les Lions répertorient trois fois plus de cas que lors de leur première quarantaine, en novembre.

Les Lions restaient sur deux victoires consécutives avant ce coup d’arrêt.
Les Lions restaient sur deux victoires consécutives avant ce coup d’arrêt.
keystone-sda.ch

Le LHC doit faire face à une épidémie de Covid-19 au sein de son vestiaire. Selon nos informations, les tests collectifs réalisés jeudi sur l’ensemble de la première équipe ont débouché sur dix cas positifs parmi les joueurs et un parmi les membres du staff technique.

Un premier cas avait été suspecté lundi et confirmé le lendemain, avant que deux autres personnes ne soient à leur tour testées positives mercredi, à la suite de l’apparition de symptômes. Le médecin cantonal avait alors ordonné la mise en quarantaine de toute l’équipe jusqu’au 13 janvier inclus et la Ligue avait reporté l’ensemble des matches des Lions prévus jusque-là (4).

«Je ne vais pas vous confirmer le nombre de cas que nous répertorions, réagit le directeur sportif John Fust, joint par téléphone. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes à nouveau touchés et que nous étions très bien repartis après notre première quarantaine. À nous de faire le maximum dans ce sens cette fois encore.»

Quarantaine adaptée

Comme en novembre, les joueurs testés négatifs devraient a priori bénéficier d’une quarantaine adaptée, avec des entraînements possibles par petits groupes. «Mais selon des conditions très strictes, nuance John Fust. Ils devront venir seuls à la patinoire, où des règles d’hygiène seront imposées. Il ne pourra pas y avoir plus de deux joueurs dans le même vestiaire, par exemple. Et le reste du temps, ils resteront à la maison.»

La différence avec novembre réside néanmoins dans le nombre de cas, trois fois plus élevé aujourd’hui. Quand et comment les personnes infectées réintègreront-elles l’équipe?