Passer au contenu principal

Hockey sur glaceLe LHC renoue avec la victoire et se donne un peu d’air

Vainqueur 1-4 à Bienne mardi, Lausanne a mis fin à sa série de quatre défaites consécutives. Le gardien Tobias Stephan et l’attaquant Christoph Bertschy, brillants, ont fait la différence.

Le LHC, vainqueur 1-4 à Bienne, s’est appuyé sur son gardien Tobias Stephan pour mettre fin à sa série négative de défaites.
Le LHC, vainqueur 1-4 à Bienne, s’est appuyé sur son gardien Tobias Stephan pour mettre fin à sa série négative de défaites.
Urs Lindt/freshfocus

Pour ressortir indemne de son duel face à Bienne et éviter un cinquième revers de rang, le Lausanne HC s’est appuyé sur une bonne vieille recette. Surtout lorsque les événements ont vraiment commencé à se corser pour lui en deuxième période: faire le dos rond et s’appuyer sur les prouesses de son gardien.

La défense, au sein de laquelle l’absence pour blessure du patron Mark Barberio est évidemment pesante, a fait du bon boulot mais n’a jamais réellement réussi à contenir les attaquants seelandais. L’offensive biennoise est certes bruyamment montée dans les tours durant un tiers médian qui a vu le LHC être forcé à se recroqueviller devant son but. Mais un homme a veillé et brillé comme à ses plus belles heures: le gardien Tobias Stephan, qui héritait d’un deuxième départ consécutif, a multiplié les parades et gardé son équipe dans le match.

Le Zurichois a livré un véritable morceau de bravoure en s’interposant notamment devant Samuel Kreis puis Mike Künzle alors qu’il semblait pourtant battu (34e).Paradoxalement, le LHC s’est aussi créé ses actions les plus tranchantes alors qu’il était assiégé. Brian Gibbons a manqué de peu deux duels en solitaire face au portier du HCB Joren van Pottelberghe (33e et 35e).

Bertschy omniprésent

Le trio constitué par Cory Emmerton, Christoph Bertschy et Tim Bozon (auteur du 0-1 à la 6e minute) a été bien plus vif et précis quelques instants après les deux ratés de l’Américain. Les trois hommes - les plus en vue dans le camp lausannois mardi - ont frappé en contre-attaque, au plus fort de la pression seelandaise (37e, 1-2). Un but inscrit par Cory Emmerton contre le cours du jeu. Mais une réussite (gagnante) tombée au meilleur moment pour les joueurs de l’entraîneur Craig McTavish, qui ont plus tard définitivement classé l’affaire grâce à un but de Bertschy à 64 secondes de la fin (but automatique suite à une faute de dernier recours alors que la cage était vide).

Le coach canadien a d’ailleurs encore dû équilibrer ses trios offensifs en l’absence de six éléments, dont cinq attaquants. Le défenseur Noah Schneeberger est venu compléter le quatrième trio offensif tandis que le Québécois Charles Hudon a pris place à l’aile de la troisième triplette, comme ce fut déjà le cas lors des deux dernières sorties. Peu importe l’emballage, le LHC a trouvé le moyen de se remettre sur les rails du succès après quatre revers consécutifs. Il s’agit désormais d’enchaîner. Jeudi, les Lions reçoivent Langnau. Voici encore une belle occasion à saisir.