Passer au contenu principal

En quarantaineLe LHC va devoir composer avec une pause de trois semaines

Après le premier cas du week-end, un autre joueur et un membre de l’encadrement ont été testés positifs au Covid-19 mardi. Plusieurs matches vont être reportés.

Deux rencontres prévues à la Vaudoise aréna devraient être reportées à une date ultérieure.
Deux rencontres prévues à la Vaudoise aréna devraient être reportées à une date ultérieure.
KEYSTONE

On craignait un coup d’arrêt prolongé, des jambes coupées en plein élan. Eh bien on y est. Selon nos informations, les joueurs et le staff du LHC ont été placés en quarantaine stricte pour une dizaine de jours par le médecin cantonal vaudois. La deuxième salve de tests, effectuée mardi matin, a en effet révélé l’existence de deux cas positifs au Covid-19 supplémentaires dans le vestiaire des Lions (un joueur et un membre de l’encadrement). Et, cela, quatre jours après de premiers tests collectifs réalisés durant la trêve - à l'initiative du club - et ayant débouché sur un cas positif (un joueur).

Les rencontres prévues ce vendredi (à Langnau), le mardi 17 (face à Berne) et le samedi 21 (à Davos) devraient ainsi subir le même sort que le match qui devait se disputer ce mardi à la Vaudoise aréna contre Rapperswil. Reste à savoir si le LHC renouera avec la National League le mardi 24 contre Fribourg ou le vendredi 27 face à Zoug. La Ligue et le club lausannois n’avaient encore rien communiqué à ce sujet mercredi soir.

Une quinzaine de jours sans glace

Quoi qu’il en soit, les Lions devront composer avec une période de quelque trois semaines sans compétition, dont une quinzaine de jours sans glace, ceux-ci ne s’étant pas entraînés depuis vendredi dernier, juste avant la première vague de tests. C’est forcément problématique sur le plan sportif. Et c’est donc un sacré coup de frein que subit le leader du championnat, sur une série de six victoires consécutives toutes compétitions confondues avant la pause. A moins que le championnat soit interrompu…

D’un point de vue économique, ce sont au moins deux rencontres à domicile (à huis clos) qui devraient être touchées. Celles-ci seront-elles reportées à une date où il sera à nouveau possible de jouer avec du public? Il est trop tôt pour le dire. Une chose est certaine: sur ce coup, le LHC n’a pas été logé à la même enseigne que son voisin, le Lausanne-Sport, lequel a récemment évité la quarantaine collective malgré cinq cas positifs au sein de son équipe (quatre joueurs et un membre du staff).

1 commentaire
    Jean-Jules

    Comment expliquer cette différence de traitement entre le LS et le LHC par le médecin cantonal?