Passer au contenu principal

FootballLe LS s’encouble contre le FC Sion

Le Valaisans prennent trois longueurs d’avance sur la place de barragiste grâce à une victoire méritée sur la pelouse d’un LS longtemps trop prudent et passif.

Le defenseur valaisan Jan Bamert, gauche, lutte pour le ballon avec le milieu lausannois Rafik Zekhnini, droite, lors de la rencontre de football de Super League entre le FC Lausanne-Sport, LS, et le FC Sion, ce samedi 23 janvier 2021 au stade de la Tuiliere Lausanne. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
Le defenseur valaisan Jan Bamert, gauche, lutte pour le ballon avec le milieu lausannois Rafik Zekhnini, droite, lors de la rencontre de football de Super League entre le FC Lausanne-Sport, LS, et le FC Sion, ce samedi 23 janvier 2021 au stade de la Tuiliere Lausanne. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
keystone-sda.ch

Le premier match après une pause hivernale est rarement d’un très bon niveau. Le FC Sion a donc su profiter des 90 minutes de plus qu’il avait dans les jambes pour montrer au Lausanne-Sport que la hiérarchie de cette funeste année 2020 allait être différente en 2021. Sur une pelouse rendue plus difficile à maîtriser par la fine pellicule de neige qui la recouvrait malgré les efforts déployés par le service d’entretien avant le coup d’envoi, les Valaisans avaient la très bonne idée de prendre d’emblée l’initiative. Une nouvelle volonté de prendre leur jeu à leur compte qui leur a permis de prendre les devants au tableau d’affichage.

Une ouverture du score logique, même si le FC Sion n’était parvenu que quelques secondes plus tôt seulement à inquiéter pour la première fois Mory Diaw. Le gardien lausannois n’avait alors pu que repousser dans les pieds de Tosetti une frappe lointaine d’Abdellaoui avant de détourner la volée du Tessinois. Sur le corner qui suivait, Grgic transmettait le ballon à Karlen dont la reprise directe trompait Diaw (26e).

Fayulu décisif

Dominé sur le plan physique et dans l’agressivité, le LS s’était tout de même ménagé auparavant l’unique occasion d’une partie qu’il avait abordée avec une prudence extrême. Mais Guessand, remarquablement servi par Brazao, perdait son duel avec l’excellent Fayulu (7e).Mené à la marque, le LS commençait enfin à montrer quelques velléités offensives. Sans succès puisqu’un bon coup franc de Kukuruzovic passait juste au-dessus de la barre (40e) avant que Guesand ne manque une nouvelle grosse opportunité face à Fayulu (43e).

Une pause que les Sédunois auraient d’ailleurs aussi pu atteindre avec deux longueurs d’avance si la déviation de la tête de Zock avait été un peu plus précise (45e).Si les Lausannois se montraient enfin un peu plus conquérants par la suite, ils ne parvenaient que trop rarement à mettre leurs adversaires sous pression. Souvent imprécis au moment d’effectuer la dernière passe, ils passaient d’ailleurs une nouvelle fois tout près de concéder un second but lorsqu’une superbe reprise de la tête de Karlen frappait la partie inférieure de la transversale du but d’un Mory Diaw guère à son avantage sur cette séquence (58e).

Sursaut vaudois vain

Un quart d’heure de vaine domination lausannoise plus tard, c’était au tour du Japonais Wakatsuki de se retrouver en excellente position dans la surface vaudoise, mais son tir était freiné par Monteiro avant d’être stoppé sans trop de problèmes par Diaw. Pour voir le pensionnaire de la Tuilière créer un vrai danger, il fallait donc attendre la 79e minute et une frappe de Guessand qui frôlait le poteau droit des buts de Fayulu. Le dernier soubresaut lausannois d’un derby que le FC Sion s’adjugeait finalement sans trop trembler et de façon méritée.

LS - Sion 0-1 (0-1)
Tuilière. Huis clos.
Arbitre: M. Tschudi.

But: 26e Karlen 0-1. LS: Diaw; Boranijasevic, Loosli, Monteiro, Flo (76e Suzuki); Kukuruzovic; Bares (56e Mahou), Puertas (83e Thomas); Brazao, Guessand (83e Lukembila), Zekhnini (76e Schmidt).Sion: Fayulu; Bamert, Ruiz, Abdellaoui; Tosetti, Zock, Grgic, Theler; Doldur (66e Clemenza), Wakatsuki (82e Khasa), Karlen (66e Luan).Avertissements: 3e Puertas, 5e Zock, 56e Abdellaoui, 66e Ruiz. Notes: LS sans Turkes, Zohouri, Geissmann (blessés) ni Nanizayamo (convalescent). Sion sans Andersson, Kabashi, Araz, Iapichino, Martic ni Ndoye (blessés).

9 commentaires
    Eric Castel

    @tapenade : avec ce que le LS produit comme jeu depuis plusieurs semaines, en constatant les progrès du FC Sion et les noms des renforts projetés au FC Lucerne, c’est clairement la 8eme place qu’il faut se contenter de viser, en tremblant 🎯 !

    A moins d’un réel renfort en attaque et d’un impromptu sursaut collectif avec beaucoup de progrès individuels...

    🤍💙 Y a hélas beaucoup plus fort que le Lausanne-Sport... 🎼🎺