Passer au contenu principal

FinancementLes taux d’intérêt sont devenus fous

S’acquitter de sa dette auprès d’une banque, en cinq ans ou dix ans, se paie désormais quasiment au même prix.

David Michaud, économiste immobilier à la Banque cantonale vaudoise. 
DR

Le marché hypothécaire perd une règle fondamentale. Depuis cinq ans déjà, les taux d’intérêt liés aux hypothèques tendent à devenir symboliques. Le volume de la dette hypothécaire suisse, à raison d’un peu plus de 120’000 francs par habitant l’an dernier, se classe au deuxième rang mondial. Aujourd’hui, ce marché perd en plus une de ses règles fondamentales: le prêt hypothécaire se paie désormais quasiment au même prix, «à taux longs» ou «à taux courts».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.