Passer au contenu principal

Élection complémentaire à PayerneLe match pour la syndicature a commencé

Eric Küng (PSIP) sera dans la course le 23 août pour succéder à Christelle Luisier au poste de syndic. Majoritaire, le PLR dévoilera son candidat jeudi.

Municipal de Payerne depuis 2006, Eric Küng (ici en 2013) se verrait bien syndic dès le 23 août 2020.
Municipal de Payerne depuis 2006, Eric Küng (ici en 2013) se verrait bien syndic dès le 23 août 2020.
JEAN-PAUL GUINNARD

«Tout est possible.» Avec ce slogan, Eric Küng, 63 ans, dont quatorze à la Municipalité de Payerne sous l’étiquette du Parti des socialistes et indépendants payernois (PSIP), annonce sa candidature à l’élection complémentaire à la syndicature, le 23 août. Les Payernois devront donc se rendre aux urnes pour choisir qui dirigera la Commune jusqu’en juin 2021. Largement majoritaire avec quatre élus sur cinq, le PLR a déjà annoncé qu’il revendique le poste.

La réalisation d’espaces verts, une politique accrue en matière de mobilité douce, une sécurité publique rassurante, une scène culturelle florissante, une ville qui bouge et qui doit rester attractive économiquement sont les axes que l’édile de la gauche souhaite développer. «Nous avons beaucoup travaillé sur l’abbatiale et le centre-ville, mais ces points sont aussi importants pour que les Payernois se sentent bien», déclare celui qui dit penser à cette candidature depuis plusieurs mois.

Candidat en 2021

«Le parti s’est posé des questions sur l’avenir de Payerne et je pense pouvoir faire profiter la ville de mon expérience», ajoute-t-il. Et pas seulement pour neuf mois, puisque Eric Küng sollicitera un nouveau mandat de municipal lors des élections générales de 2021. L’homme veut incarner le changement et le renouveau. «Le renouveau par rapport aux sujets qui n’ont pas été traités ces derniers temps», précise-t-il.

«Je pense pouvoir faire profiter la ville de mon expérience»

Eric Küng, candidat PSIP à la syndicature de Payerne

Qui se retrouvera face au PSIP le 23 août? Alors que le dépôt des listes est fixé au lundi 27 juillet, le PLR annonce que son poulain sera avalisé en assemblée générale ce jeudi 23 juillet. Tous contactés, Julien Mora, André Bersier, André Jomini et le nouveau-venu Édouard Noverraz renvoient à cette date plutôt que de dévoiler leur intérêt pour le rôle. En ville, il se murmure cependant que le futur candidat pourrait se prénommer André.

Pas à pas

Président de la section, Franck Magnenat ne donne pas plus de détails, mais signale que le parti ne se projette pas encore sur la législature 2021-2026. «Nous avançons pas à pas. Il est compliqué de savoir ce qui va se passer en mars prochain.» Comme pour la complémentaire à la Municipalité, la campagne se jouera selon des normes sanitaires strictes et avec peu de manifestations publiques pour se faire voir.

À supposer que l’adversaire d’Eric Küng soit André Bersier, le choix du futur syndic reviendra aux Payernois. Contrairement à ce qui s’était passé lors des dernières élections générales pour les deux hommes. En 2016, les PLR Christelle Luisier, André Jomini et Julien Mora avaient en effet été élus dès le premier tour. Quant à Eric Küng et André Bersier, ils avaient rejoint l’Exécutif tacitement au second, après les retraits de Philippe Savary (PSIP) et Gérard Vioget (UDC). «Sauf surprise de dernière minute, la population pourra exprimer son choix pour la syndicature», conclut Nicolas Schmid, président du PSIP.