Trucs et astuces pour faire lire les enfants

FEMINAVous aimeriez voir vos petits et vos ados se plonger dans des océans de mots? Quelques conseils pour (peut-être !) y parvenir.

Image: Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On a beau avoir dévoré Françoise Dolto, pour qui il n’est pas essentiel de lire avant l’âge adulte, on ne peut s’empêcher de vouloir faire de nos enfants des bibliophiles. Mais comment les amener tout doucement au plaisir des mots? Que faire pour ne pas les braquer? Voici quelques conseils proposés par la psychologue clinicienne lausannoise Anne Jeger et par la psychologue du développement canadienne Christa Japel. Ainsi qu’une sélection d’ouvrages sortis en 2017, élaborée par Marie-Jeanne Rouge, cheffe du département Jeunesse chez Payot Lausanne.

La première chose à faire avec un tout-petit, c’est de lui lire des histoires

De 0 à 3 ans

- «La première chose à faire avec un tout-petit, c’est de lui lire des histoires, relève Christa Japel. Il ne comprend pas forcément ce qui se passe, mais cela crée un contact entre vous, lui et le livre.» Instaurez un rituel quotidien et faites-en un moment «plaisir».

- Dès qu’il en a physiquement la force, laissez-le manipuler des albums en carton renforcé ou en tissu, quitte à ce qu’il les… dévore. Il prend ainsi l’habitude d’être à l’aise avec des bouquins. «Cela dit, ajoute Christa Japel, il comprendra assez vite que le livre est un objet dont le contenu est attirant et qu’il n’a pas intérêt à le détruire!»

- Passez-lui des livres audio: il fera rapidement la connexion entre ce qu’il aime entendre et l’objet qu’il tripote.

A lire
«Que fait Milton?», Haydé Ardalan, Ed. Joie de Lire, 16 pages, 13 fr. 50.
«Paco à l’opéra», Magali Le Huche, Gallimard, 24 pages, 20 fr. 30.
«Regarde dans le ciel», Emiri Hayashi, Nathan, album, 22 fr. 90.

Ne rechignez pas à reprendre 159 fois la même histoire

De 5 à 6 ans (préscolaire)

- Continuez à lire tous les jours avec lui: «Pour le petit, c’est un moment tranquille et privilégié pour se retrouver dans les bras de ses parents», note Anne Jeger. Elle poursuit: «On trouve des livres ludiques avec des bruits klaxon, des tissus différents ou des musiques intégrées qui vont attirer et éveiller le minot. Parallèlement, cela va lui permettre de découvrir les images et de s’habituer aux lettres.»

- Ne rechignez pas à reprendre 159 fois la même histoire: «A force, il l’apprend par cœur et peut nous surprendre en donnant l’impression de savoir lire!», explique Anne Jeger. Un constat partagé par sa collègue québécoise, qui ajoute: «Et grâce à cela, petit à petit, il va apprivoiser le vocabulaire et les mots.»

- Laissez-le prendre les choses en main: «Demandez-lui de vous raconter ce qui se passe dans le livre, page après page, recommande Christa Japel. Cette interaction développe son langage et favorise la communication.»

- Montrez l’exemple: lisez devant lui! Vous entendre glousser et vous voir larmoyer ou être hyperconcentré quand vous êtes plongé dans un bouquin éveillera sa curiosité. Il verra votre plaisir. Et aura envie de vous imiter. Cela dit, tempère Anne Jeger, «certains adultes me racontent qu’ils ont découvert la lecture seuls, comme un moyen de s’évader – alors même que leurs parents ne lisaient pas!»

- Quoi qu’il en soit, précisent les deux psychologues, il est toujours bon de «laisser traîner des livres, des journaux, des BD, des magazines ou même votre agenda sur la table du salon», afin que le pioupiou se familiarise avec le monde de l’écrit. «Finalement, tout cela le prépare à l’apprentissage de la lecture à l’école», conclut Christa Japel.

A lire
«Le nouveau nid des Petits Marsus», Benjamin Chaud, Ed. Little Urban, 32 pages, 20 fr. 20.
«Le secret du loup», Morgane de Cadier, Ed. Hongfei, album, 23 fr. 10.
«New York Melody», Hélène Druvert, Ed. Gauthier-Languenau, 40 pages, 34 fr.

De 6 à 9 ans (il apprend à lire)

- Ne minimisez pas les difficultés d’apprentissage auxquelles il peut être confronté. Rassurez-le, mais ne cherchez surtout pas à le faire avancer plus vite que la musique.

- Même s’il commence à se débrouiller tout seul, n’arrêtez pas de lui lire des histoires, afin de conserver ce moment d’intimité avec lui. Autre avantage (pour lui!): comme il commence à suivre, il pourra voir si vous trichez et omettez des phrases!

- Profitez des moments de lecture pour parler avec lui, surtout quand il s’agit d’une intrigue à laquelle il peut s’identifier (entrée à l’école, tensions entre copains…).

- Proposez-lui de choisir un bouquin et de vous le lire à voix haute. En vous montrant patient et enthousiaste. Evidemment.

- Afin qu’il comprenne l’utilité de la lecture, demandez-lui de vous lire des panneaux indicateurs, une recette de gâteau, la règle d’un jeu, votre liste de courses ou encore le programme TV – en lui précisant que vous avez besoin de son aide. «L’idée est de présenter le monde de l’écrit de manière ludique et agréable!»

- L’apprentissage scolaire ne l’emballe pas? Amenez-le par exemple dans une bibliothèque: «Il s’agit d’une activité familiale très chouette, où l’on peut découvrir des livres connus ou moins connus, se laisser surprendre, s’asseoir et lire ensemble», note Anne Jeger. On peut aussi se rendre dans une librairie et, sans tenter de lui imposer nos envies, le laisser choisir un bouquin qui lui attire le regard. Même s’il s’agit d’une BD ou d’un titre qui ne vous inspirent pas…

A lire
«Le livre du soupçon», (Les enquêtes de Maëlys, tome 15), Christine Pompéï, Ed. Auzou, 48 pages, 19 fr. 90.
«Les aventures d’Uruburu», Claude Halmos, Ed. Albin Michel, 60 pages, 32 fr. 60.
«La lanterne magique - Elisabeth», princesse à Versailles, Tome 8, Annie Jay, Ed. Albin Michel, 140 pages, 11 fr. 50.
«Tarzan, poney méchant», Cécile Alix, Ed. Poulpe Fictions, 184 pages, 16 fr. 40.

De 10 à 13 ans

- Faites confiance à son entourage amical, recommande Anne Jeger: «Vers cet âge-là, ils sont parfois influencés par leurs copains-copines et s’intéresseront à tels ou tels ouvrages parce qu’ils en auront entendu parler. Je pense aux mangas, à la BD Les Légendaires ou encore à Loly Rock et Soy Luna.

- Ciblez leurs intérêts pour développer leur goût de l’écrit: s’ils aiment le foot, la danse ou les chevaux, misez sur des livres ou des magazines traitant de ces thématiques, conseillent ainsi Anne Jeger et Christa Japel.

- «C’est le moment de les emmener à des salons du livre. Surtout qu’ils en reviennent souvent avec un ouvrage dédicacé», note la psychologue lausannoise.

A lire
«Seule», Nathalie Le Gendre, Ed. Oskar, 112 pages, 18 fr. 20.
«24 heures dans l’incroyable bibliothèque de M. Lemoncello», Chris Grabenstein, Ed. Milan, 305 pages, 21 fr. 50.

Dès 14 ans

- Ne faites pas pression s’il a tendance à délaisser la lecture non scolaire: «A cette période, ils s’ouvrent beaucoup plus vers l’extérieur, rejoignent leurs groupes d’amis et sortent, constate Anne Jeger. Mais s’ils ont aimé lire petit, ils y reviendront!»

- Essayez de les motiver en utilisant l’argument «films» et «séries»: en parlant avec lui, peut-être parviendrez-vous à le convaincre que Harry Potter, Hunger Games, 13 reasons why, Le seigneur des anneaux ou Nos étoiles contraires sont largement plus prenants dans leur version originale. Donc livresque.

A lire
«L’aube sera grandiose», Anne-Laure Bondoux, Ed. Gallimard, 305 pages, 21 fr. 50.
«Jack et le bureau secret», James-R. Hannibal, Ed. Flammarion, 400 pages, 23 fr. 60.

Mais encore…

- «Prenez conscience qu’on n’impose jamais un plaisir, note Christa Japel. Il ne faut pas obliger un enfant ou un ado à lire, c’est le plus sûr moyen de le dégoûter! Ce qui est important, c’est qu’il maîtrise la lecture. Pour le reste, il faut respecter ses goûts et sa personnalité!»

- Un enfant lit bien plus qu’on ne l’imagine: lectures scolaires obligatoires, BD, mangas, magazines, pages internet…

A lire aussi:
5 raisons de se ruer sur «Harry Potter et l’Enfant Maudit»
30 coins lecture à aménager chez soi
Sélection de livres pour les tout petits

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch (Femina)

Créé: 01.06.2018, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.