Passer au contenu principal

On sait (enfin) ce qui fait augmenter le risque de dépression post-partum

La raison mise en évidence par des chercheurs d’Harvard: la douleur qui reste vive dans le corps des jeunes mamans après un accouchement.

On se focalise sur les douleurs liées à l'accouchement. Mais malheureusement, celles ressenties après la naissance sont encore négligées...
On se focalise sur les douleurs liées à l'accouchement. Mais malheureusement, celles ressenties après la naissance sont encore négligées...
Getty

La tristesse qui ne vous lâche plus, ce mal-être profond qui vous hante, ces heures vides qui vous paraissent s’éterniser. 10 à 15% des mères seraient touchées par la dépression post-partum note un sondage français réalisé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé. D’où proviennent ces crises de larmes intempestives et cette affreuse sensation d’être constamment épuisée? Des chercheurs américains se sont intéressés à ce sujet et ont pointé du doigt une cause bien trop souvent négligée: la douleur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.