Passer au contenu principal

Recherches sur le coronavirus Le nombre de projets a plus que doublé à Genève en un mois

La Commission cantonale d’éthique de la recherche est sous pression. La situation pose d’importants défis par rapport au consentement des personnes.

Genève, 7 avril 2020. Des soignants s’activent aux Hôpitaux universitaires de Genève, au sein de l’unité Covid à l’hôpital de Loëx.
Genève, 7 avril 2020. Des soignants s’activent aux Hôpitaux universitaires de Genève, au sein de l’unité Covid à l’hôpital de Loëx.
Laurent Guiraud/Tamedia

La course au vaccin contre le Covid-19 est lancée. Mais ce n’est pas le seul objet à mobiliser les scientifiques. En Suisse, le nombre de projets de recherche médicale soumis pour autorisation est passé d’un peu plus de 200 en février de cette année à environ 370 en avril. Tous ne sont pas liés au coronavirus. Mais la tendance est marquée. «À Genève, le nombre de projets soumis à la commission d’éthique, qui oscille autour de 25 par mois, a plus que doublé et c’est dû aux projets en relation avec le Covid», a révélé le professeur Bernard Hirschel, le président de la commission cantonale genevoise d’éthique de la recherche, lors du dernier colloque médical des Hôpitaux universitaires genevois (HUG).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.