Passer au contenu principal

Le rugby vaudois ambitieuxLe nouveau visage conquérant du RC Yverdon

Le club du Nord-Vaudois a dû se reconstruire après la rupture de l’Entente par Neuchâtel en juin dernier. Mais le divorce a décuplé ses ambitions.

Les Yverdonnois jeudi soir à l’entraînement. Les Nord-Vaudois comptent bien confirmer, dimanche en terre zurichoise face à Grasshopper, leur magnifique début de championnat.
Les Yverdonnois jeudi soir à l’entraînement. Les Nord-Vaudois comptent bien confirmer, dimanche en terre zurichoise face à Grasshopper, leur magnifique début de championnat.
PATRICK MARTIN

Le RC Yverdon s’est retrouvé au pied du mur. C’était en juin passé, après plusieurs mois sans jouer en raison de la crise sanitaire. Le club du Nord-Vaudois s’est alors fait plaquer par Neuchâtel. Exit les Gryffons, nés de l’Entente Neuchâtel-Yverdon après la promotion en LNA des Neuchâtelois en 2018. «C’est dommage que Neuchâtel ait souhaité un repli identitaire car ça fonctionnait sur le plan sportif, regrette Vincent Piguet, président yverdonnois. Si Neuchâtel nous a permis de monter, nous avons assuré à l’Entente son maintien dans l’élite en amenant de la qualité dans l’effectif.» Alors que le NSRC s’est retrouvé relégué en LND, Yverdon a dû tout reconstruire pour sauver sa peau en LNA en assurant un minimum de quarante joueurs dans l’équipe. «La rupture nous a permis de nous concentrer sur le club et à certains joueurs d’avoir un sentiment d’identification plus fort», estime Vincent Piguet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.