Passer au contenu principal

VeveyLe patron de Nestlé exclut de déménager à l’étranger

Quel que soit le vote sur l’initiative pour des multinationales responsables le 29 novembre, l’entreprise dont le siège social est à Vevey restera en Suisse, assure Mark Schneider.

«Dès le départ, nous avons clairement indiqué que nous ne jouons pas avec notre siège social, quoi qu’il arrive», rappelle Mark Schneider.
«Dès le départ, nous avons clairement indiqué que nous ne jouons pas avec notre siège social, quoi qu’il arrive», rappelle Mark Schneider.
KEYSTONE

Le directeur général de Nestlé, Mark Schneider, n’envisage aucunement un déménagement du quartier général du géant alimentaire en dehors de Suisse quelle que soit l’issue du vote sur l’initiative populaire pour des entreprises responsables, le 29 novembre, a-t-il expliqué lors d’une interview à la publication allemande Manager Magazin.

«Dès le départ, nous avons clairement indiqué que nous ne jouons pas avec notre siège social, quoi qu’il arrive. Ce serait simpliste et ce n’est pas notre façon d’agir», a-t-il fait savoir. Assurément, il n’a pratiquement rien à gagner de cette initiative. «Nous estimons que la contre-initiative, qui sera automatiquement acceptée si le vote n’est pas approuvé, représente une meilleure alternative», a poursuivi le patron de Nestlé.

«L’initiative met à mal les principes mêmes de la Constitution suisse, lesquels ont fait leurs preuves et elle sape la présomption d’innocence jusqu’à ce que nous ayons prouvé notre innocence», s’inquiète Mark Schneider. Bien entendu, il peut aussi arriver qu’un fournisseur ne respecte pas toutes les exigences, malgré des assurances allant dans le sens contraire. «Raison pour laquelle nous procédons à des contrôles très intensifs sur le terrain.»

ATS/NXP

2 commentaires
    Pauvre Gaillard

    Pourquoi ? Nestlé ne serait pas une entreprise responsable ? Si l'initiative passe, cela serait le gage d'être "Clean" le fait de rester en Suisse même et un bon argument marketing... Alors...