Passer au contenu principal

EssaiLe Peugeot 3008 Hybrid4 roule 55 km à l’électricité

Sa motorisation rechargeable se compose d’un groupe thermique et de deux moteurs électriques délivrant une puissance de 300 ch.

Le Peugeot Hybrid4, rechargeable, offre une autonomie électrique de 55 km.
 Peugeot 3008 Hybrid4
Le Peugeot Hybrid4, rechargeable, offre une autonomie électrique de 55 km.
PEUGEOT

Sa motorisation rechargeable se compose d’un groupe thermique et de deux moteurs électriques délivrant une puissance de 300 ch.

La nouvelle mouture du 3008 Hybride bénéficie d’une nouvelle face avant robuste avec sa calandre imposante. Les projecteurs full LED lui donnent un air un peu futuriste. On aime aussi le dessin original des jantes en aluminium diamantées 19 pouces.

Le tableau de bord numérique délivre toutes les informations utiles sur le système hybride, en particulier le niveau d’autonomie. L’écran central tactile est incliné vers le conducteur pour lui faciliter les manipulations, mais il dessert un peu le passager, qui a plus de difficulté à l’atteindre.

L’espace arrière n’offre pas beaucoup de place pour les jambes des occupants et la banquette manque sérieusement de maintien. Les sièges avant ont le même problème. Le coffre offre un volume correct pour sa catégorie, compte tenu de la place que prennent les batteries.

La motorisation Hybrid4 se compose d’un moteur thermique développant 200 ch et de deux moteurs électriques avant et arrière développant, à eux deux, plus de 200 ch. Le tout génère une puissance maximale de 300 ch. Le mode 100% électrique permet de parcourir jusqu’à 55 km, une excellente performance.

Ce système est géré par une boîte automatique à huit rapports proposant deux modes de conduite: D et B. Le dernier permet d’accumuler de l’énergie, grâce à un système de dynamo, en levant le pied et en freinant, alors que la position D ne recharge les batteries qu’en freinant.

Lors de cet essai, nous avons récupéré 14 km d’autonomie lors de la descente des Mayens-de-Sion! Ce 3008 Hybrid4 se recharge totalement en 10 h 30 sur une prise classique et en deux heures avec un chargeur rapide.

Grâce aux moteurs électriques sur chaque essieu, il bénéficie de la traction intégrale et du système HDAC qui automatise les descentes délicates: on lâche le frein et on ne s’occupe plus que du volant. Si le comportement routier n’appelle pas de commentaire particulier, on peut regretter la tendance au roulis sur les routes sinueuses. Les passagers arrière n’apprécient que très modérément