Passer au contenu principal

Initiative à hauts risquesLe peuple aura le dernier mot sur les «multinationales responsables»

Les initiants ne veulent pas d’un contre-projet qu’ils considèrent comme un alibi. Que le parlement l’accepte ou le rejette, ils iront aux urnes.

La conférence de conciliation a tranché: le parlement devra se prononcer sur un contre-projet light à l’initiative «multinationales responsables».
La conférence de conciliation a tranché: le parlement devra se prononcer sur un contre-projet light à l’initiative «multinationales responsables».
keystone-sda.ch

On se dirige tout droit vers un vote populaire sur l’initiative «multinationales responsables». Les initiants n’attendent plus rien du parlement. Selon eux, c’est le lobby des multinationales qui s’est imposé aujourd’hui. «Glencore et Syngenta ne devront pas répondre des dommages causés mais simplement publier une fois par an une brochure sur papier glacé», dénoncent-ils dans un communiqué publié ce jeudi après-midi, après que la conférence de conciliation a tranché en faveur d’un contre-projet light.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.