Passer au contenu principal

Vestige de Lausanne JardinsLe peuplier «rebelle» de Saint-François a perdu sa fougue

L’installation artistique, qui faisait se soulever le bitume sous les coups d’un arbre en révolte, est devenue un paisible jardinet urbain. Explications.

AUJOURD’HUI – «La Renaissance du peuplier», dans sa version propre en ordre aménagée juste avant Noël.
AUJOURD’HUI – «La Renaissance du peuplier», dans sa version propre en ordre aménagée juste avant Noël.
FLORIAN CELLA
HIER – «La Renaissance du peuplier», première version provocante, dans le cadre de Lausanne Jardins 2019.
HIER – «La Renaissance du peuplier», première version provocante, dans le cadre de Lausanne Jardins 2019.
FLORIAN CELLA

C’est un peu le jeu des sept erreurs en format grandeur nature. Les Lausannois qui aiment à y regarder de plus près auront sans doute remarqué les différences depuis la mi-décembre. C’est en effet juste avant Noël que lœuvre «La Renaissance du peuplier», vestige de Lausanne Jardins 2019, a été remodelée dans son aspect définitif. Une installation qui se voulait dérangeante, voire un brin postapocalyptique avec son bitume éventré juste à côté de la BCV de Saint-François, mais transformée désormais en un paisible jardinet urbain.

«La Renaissance du peuplier» est une œuvre proposée dans le cadre de Lausanne Jardins 2019 par le Service des parcs et domaines. Une installation poétique imageant l’attirance de cet arbre pour sa voisine «Aurore», la statue allongée de Milo Martin. «Pour elle, le peuplier soulèverait des montagnes. Pour l’instant, il soulève surtout les plaques d’enrobé qui se fissurent à ses pieds: ses racines s’étendent vers le ciel, et c’est tout un jardin qui s’engouffre dans la brèche», expliquaient ses auteurs. Ce jardin représentait aussi la victoire du végétal sur le minéral en ville. «C’est ce que j’aimerais mener comme politique, à savoir faire sauter le béton pour avoir plus d’espaces verts», confiait alors Natacha Litzistorf, municipale de l’Environnement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.