Passer au contenu principal

Crise économiqueL’économie vaudoise pourrait s’en tirer moins mal que prévu

Moins 5% en 2020: l’Institut d’économie appliquée de l’UNIL se montre plus optimiste qu’il y a deux mois dans ses prévisions. Mais tant d’incertitudes demeurent…

«Le creux de la vague serait-il passé?» C’est la question que pose le CREA, l’Institut d’économie appliquée de l’UNIL, à la lumière de ses nouvelles projections. Publiée jeudi par la BCV, l’État de Vaud et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI), cette nouvelle étude se montre plus optimiste que la précédente, datée d’il y a deux mois à peine. En 2020, le PIB vaudois reculerait de 5% au lieu de 5,5%. Mieux que le PIB national qui, lui, diminuerait de 6,2% selon les augures du Secrétariat d’État à l’économie. Une résistance que le canton doit «au dynamisme et à la diversification de son tissu économique», analyse Patrick Zurn, responsable économique à la CVCI.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.