Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Projet de parc naturel périurbainLe pied de nez constructif
des opposants au Parc du Jorat

«Le but est de donner un coup de pouce aux producteurs de la région.»

Linda Michon, secrétaire de l’association Parque pas mon Jorat

Téléchargeable gratuitement

2 commentaires
Trier:
    Bien joué

    Le parc périurbain ne sert absolument à rien, c'est un délire de plus des écologistes de bibliothèque de la Palud. Ils sont les seuls à s'entêter dans ce projet ridicule.Toutes les communes voisines de Lausanne et les propriétaires forestiers privés n'en n'ont pas voulu. Il sera beau leur parc, lorsqu'il sera cerné d'éoliennes de plus de 200 mètres de hauteur ! En attendant, on paie du personnel depuis des années pour créer cette inutilité. Si la Municipalité veut faire quelque chose d'utile pour la population de ses divisions foraines elle n'a que l' embarras du choix : réouvrir l'auberge du Chalet-à-Gobet, réouvrir celle des Chevreuils à Vers-chez-les-Blanc, réparer la salle de gym de ce hameau, améliorer l'accès aux écoles pour les habitants, faire mettre les transports publics en zone tarifaire "grand Lausanne", créer des places de stationnement, ouvrir des commerces, solliciter la Poste, car il n'y a plus un seul bureau dans tous les quartiers forains de Lausanne, alors que leur surface est plus grande que la ville elle-même. Je me demande vraiment où le bostryche est le plus actif, si c'est dans les forêts joratoises ou dans le cerveau de certaines personnes.