Passer au contenu principal

Frais de garde des enfantsLe plan B pour favoriser le travail des femmes est prêt

Les Suisses ont rejeté le projet de déductions fiscales qui leur était soumis. Mais une alternative est déjà sur les rails.

Christa Markwalder (PLR/BE) est à l’origine de l’initiative parlementaire qui a déjà été déposée au parlement.
Conseillère nationale
Christa Markwalder (PLR/BE) est à l’origine de l’initiative parlementaire qui a déjà été déposée au parlement.
Keystone

Le PS a touché juste avec son slogan d’«arnaque fiscale». Le peuple a dit non à 63,2% à la modification de la loi fédérale sur l’impôt fédéral direct. Hormis Genève et le Tessin, tous les cantons ont rejeté le texte. Ce dernier proposait d’augmenter les déductions pour frais de garde de 10’100 à 25’000 francs par année, mais sous l’impulsion du PDC et de l’UDC, la majorité bourgeoise du parlement a aussi accepté d’augmenter – de 6500 à 10’000 francs – la déduction générale pour enfant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.