Passer au contenu principal

Grand ConseilLe plan vaudois d’aide à la presse est lancé

La droite ne croit pas que les jeunes reviendront à la presse payante, comme le gouvernement l’espère. Reste que la dépense de 6,3 millions sur cinq ans est largement approuvée.

Le député Jérôme Christen (Les Libres) et ses journaux, au Grand Conseil vaudois, mercredi 16 décembre 2020.  ARC Jean-Bernard Sieber
Le député Jérôme Christen (Les Libres) et ses journaux, au Grand Conseil vaudois, mercredi 16 décembre 2020. ARC Jean-Bernard Sieber
ARC

Le plan de «soutien à la diversité des médias» du Conseil d’État est – enfin – arrivé devant le plénum du parlement, mercredi 16 décembre, lors de l’ultime séance de 2020. La députée socialiste Valérie Induni a rembobiné le film devant ses collègues: son postulat en faveur d’une aide cantonale à la presse fait suite à la mort de «L’Hebdo» en février 2017. Presque quatre ans après, deux autres titres ont disparu: le quotidien «Le Matin» dans sa version papier, tout comme l’hebdomadaire gratuit «Le Régional», rappelle-t-elle.

Entre-temps, fin 2019, le Conseil d’État a publié son plan, puis la pandémie a déboulé, ralentissant l’économie et faisant fondre les revenus publicitaires des médias, grands ou petits. En urgence, le gouvernement vaudois a déjà dépensé 1,6 million cette année par l’achat d’annonces, alors que le plan prévoit 6,3 millions à répartir sur cinq ans. La commission parlementaire s’est réunie six fois pour digérer le projet inédit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.