Passer au contenu principal

Après la défaite des communalesLe PLR mise sur un virage écolo et des changements de têtes

Déception aux communales et espoirs de renouvellement pour les cantonales. Le spectre d’une défaite de la droite en 2022 a été au menu du congrès du PLR Vaud, mercredi soir.

Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud.
Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud.
Florian Cella

Depuis une salle de conférences de l’Hôtel Astra à Vevey, les dirigeants libéraux-radicaux ont analysé leur noir bilan électoral. Exposés et harangues se sont succédé face à la caméra, pour 220 délégués connectés à domicile.

Le reflux du PLR est manifeste, mais il reste «le premier parti du canton», se consolent-ils. C’était un des objectifs fixés l’été dernier. Et aujourd’hui, c’est le seul objectif atteint: le parti détient 26% des sièges de conseillers communaux élus au scrutin proportionnel (4030 sièges dans 63 communes), devant le PS qui en a 19%.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.