Passer au contenu principal

Renouvellement au bord du lacLe port d’Ouchy affiche ses nouvelles ambitions

Les estacades du port d’Ouchy doivent être renouvelées. La Municipalité a validé un avant-projet permettant d’augmenter la capacité portuaire et d’apporter davantage de confort aux utilisateurs.

La Municipalité souhaite faire de nombreux aménagements dans le port d’Ouchy.
La Municipalité souhaite faire de nombreux aménagements dans le port d’Ouchy.
Marino Trotta/Ville de Lausanne

Construit en 1967, le port d’Ouchy a besoin d’une nouvelle jeunesse. Les estacades, qui permettent l’amarrage des bateaux, doivent être renouvelées. Ces dernières subissent notamment des infiltration d’eau dans les caissons flottants en béton, ce qui exige leur remplacement total.

À l’occasion de ces travaux à venir, la Ville de Lausanne ne souhaite pas en rester là et annonce vouloir améliorer l’organisation ainsi que le fonctionnement du port d’Ouchy. Un groupe de concertation (incluant les sociétés nautiques et les professionnel-e-s du port) a d’ailleurs été constitué afin de cerner les attentes et d’y répondre au mieux.

Capacité revue à la hausse

Les nouvelles installations prévues par la Municipalité devraient permettre d’augmenter considérablement la capacité portuaire, la faisant passer d’une trentaine d’amarrages à 660 places. Une bonne nouvelle pour les Lausannoise et Lausannoises désireux d’obtenir un emplacement pour leur bateau, le temps d’attente devrait être considérablement réduit.

La sécurité des accès aux amarrage sera renforcée, et des pontons seront installés pour éloigner les bateaux du bord du quai de la Jetée d’Osches. Enfin, des «Catsways» – appontements flottants qui permettent d’amarrer les bateaux sans avoir recours à des chaînes ou à des bouées – seront installés. Ce système moderne et plus économique à long terme existe déjà dans le port de Vidy.

Avec ces nouveaux aménagements, la Municipalité espère, au même titre que la future zone de baignade dans le Vieux-Port, renforcer l’attrait d’Ouchy et affirmer son statut de quartier emblématique de Lausanne.

Néanmoins, ces améliorations devront encore faire l’objet d’études complémentaires. Une nouvelle concertation s’ouvrira avant la mise à l’enquête publique proprement dite.

2 commentaires
    R. B.

    Pour un profane comme moi j'aurais bien aimé quelques explications complémentaires ou un schéma. Passer d'une trentaines d'amarrages à 660 place tel que décrit dans l'article ça représente quoi en gros ? A première vue ça parait énorme comme augmentation. Un amarrage correspond à combien de places ?