Passer au contenu principal

Fondation LeenardsLe Prix scientifique 2020 va à une équipe lausannoise

La fondation a récompensé l’équipe de l’immunologue Andrea Ablasser de l’EPFL et du dermatologue Michel Gilliet du CHUV pour son projet visant à mieux comprendre le fonctionnement du système immunitaire en cas de maladie auto-immune.

 L’équipe d’Andrea Ablasser et Michel Gilliet a reçu 650’000 francs.
L’équipe d’Andrea Ablasser et Michel Gilliet a reçu 650’000 francs.
VQH

La Fondation Leenaards a décerné son Prix scientifique 2020 à une équipe emmenée par la professeure Andrea Ablasser, de l’EPFL, au côté de Michel Gilliet du CHUV. Leur projet vise à mieux comprendre les causes et effets de l’hyperactivité du système immunitaire en cas de maladie auto-immune. Six bourses sont également attribuées.

En tout, la fondation va remettre près d'1,7 million de francs à la recherche sur l'arc lémanique. L’équipe de l’immunologue Andrea Ablasser et du professeur et dermatologue Michel Gilliet reçoit 650’000 francs. Dans un premier temps, le duo va concentrer ses travaux sur trois maladies de la peau: le psoriasis, le lupus érythémateux et la sclérodermie (durcissement de la peau).

Ce prix pour la recherche médicale translationnelle est remis à des groupes de scientifiques favorisant une collaboration entre des chercheurs issus d’au moins deux institutions de l'arc lémanique. Chaque année, un à trois projets sont soutenus.

Des bourses pour la relève

Six bourses scientifiques, pour un montant total d'un million de francs, ont également été remises. Ces bourses permettent à des cliniciens-chercheurs de libérer le temps nécessaire pour leurs recherches tout en maintenant leur activité clinique, explique lundi la fondation dans un communiqué.

Trois types de bourses ont été attribuées (à des médecins cadres ou chefs de clinique, à des médecins en début de carrière et à des médecins qui font une thèse). La Faculté de biologie et de médecine de l'Université de Lausanne s’occupe de la sélection des boursiers.

(ATS/NXP)