Passer au contenu principal

Portrait de Dominique DirlewangerLe prof d’histoire n’en finit pas de vouloir déstabiliser

Enseignant au Gymnase Provence, le patron des profs d’histoire du canton se plaît dans son rôle d’agitateur.

Dominique Dirlewanger, historien lausannois.
Dominique Dirlewanger, historien lausannois.
24Heures

Un beau jour, début des années 2000, une élève un peu entêtée se lève pendant le cours sur les grandes découvertes et lance: «M’sieur, pourquoi c’est Christophe Collomb qui a traversé l’Atlantique et pas les Mayas?» Dominique Dirlewanger, alors jeune historien un peu frondeur qui aimait déjà bien avoir réponse à tout, sèche, et mettra des semaines à bricoler une explication dont la jeune étudiante devait sans doute se ficher pas mal. Mais ce n’est pas grave. C’était le début du livre à succès «Tell Me, l’histoire suisse racontée autrement». C’était aussi le début d’une longue croisade autoproclamée pour que l’histoire, au sens large, reste un enjeu de société.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.