Passer au contenu principal

L’histoire de Jimmy HoganLe «professeur de football» est passé par le Lausanne-Sport

L’Anglais est, selon certains, l’un des inspirateurs de quelques-unes des plus grandes épopées footballistiques de l’histoire. Il avait posé deux fois ses valises sur les rives du Léman.

Jimmy Hogan montre l’exemple aux joueurs d’Aston Villa, juste après son deuxième passage dans le canton de Vaud.
Jimmy Hogan montre l’exemple aux joueurs d’Aston Villa, juste après son deuxième passage dans le canton de Vaud.
Getty Images

Son père voulait qu’il devienne prêtre. Celui qui est né le 16 octobre 1882 et décédera 91 ans plus tard a préféré aller porter une autre bonne parole autour du globe: celle du football. Jimmy Hogan, attaquant modeste du début des années 1900 à Burnley, Fulham, Swindon Town ou encore Bolton, deviendra une légende en tant qu’entraîneur. Un métier dans lequel il se lance un peu par hasard, en 1910, à la suite d’une tournée des Wanderers aux Pays-Bas.

Le natif de Nelson, dans le Lancashire, officiera sur le banc pendant quatre décennies, de la Hollande à l’Autriche, la Hongrie, en passant par l’Allemagne, la France, l’Angleterre bien sûr, l’Écosse, mais aussi la Suisse – avec l’équipe nationale, YB et deux fois le LS. Les Anglais ont exporté le football à travers le monde; Hogan, lui, a apporté une manière d’y jouer qui a bouleversé les traditionnels 2-3-5 qui semblaient alors totalement immuables, du moins dans ce qu’en retranscrivaient les journalistes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.