Passer au contenu principal

Evénements gourmandsLe programme de Lausanne à table a dû se réinventer avec goût

C’est la faute au Covid-19! Le Miam Festival ou le Pique-Nique du 1er Août sont tombés à l’eau. Mais les gourmands auront quand même de quoi se réjouir… mais moins longtemps.

Cette année, pas de Tables éphémères installées dans une trentaine de lieux insolites. Mais il y a une dizaine de tables pour la Clé des champs.
Cette année, pas de Tables éphémères installées dans une trentaine de lieux insolites. Mais il y a une dizaine de tables pour la Clé des champs.
Odile Meylan-a

Au chapitre des cabossés du Covid-19, les aficionados de Lausanne à table ont reçu quelques marrons. Le comité de l’association qui propose des dizaines d’événements gourmands en ville depuis une dizaine d’années a en effet dû jongler avec les restrictions et la distanciation sociale. Sa directrice, Élise Rabaey, a quand même réussi à monter une trentaine de manifestations, forcément plus modestes en termes de fréquentation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.