Passer au contenu principal

Dégâts collatéraux du Covid-19«Les CFF ont décidé de nous laisser au milieu du gué»

À cheval entre Prilly et Renens, le projet Malley-Gare a été mis à l’enquête en août 2020. Avec un coût global de 250 millions de francs, c’est l’un des plus gros projets concernés par la décision des CFF.

Jusqu’en 2025

«Renens est l’un des trois plus gros sites d’investissement des CFF en Suisse. Notre programme de législature et d’investissement est complètement articulé autour de leurs projets.»

Jean-François Clément, syndic de Renens

«Totalement incompréhensible»

«La réaction de peur des CFF est difficile à comprendre. Face à la pandémie, ils envoient un message catastrophique à l’économie au sens large.»

Alain Gillièron, syndic de Prilly
32 commentaires
    R. B.

    Ce report est vraiment une mauvaise nouvelle. Ce sont des parcelles extrêmement bien positionnées. On va se retrouver avec une sorte de terrain vague juste à côté de la gare de Renens pendant encore plusieurs années et une bonne partie de Malley restera en friche alors que ce secteur est très bien desservi en transport public et se situe au beau milieu de l'agglomération et pas loin du centre de Lausanne. Les CFF devraient être encouragés par la confédération à poursuivre leurs projets afin de faciliter la reprise économique.