Passer au contenu principal

Conseil des droits de l'hommeLe rapporteur suisse de l'ONU rempile pour trois ans

Le mandat du Zurichois Nils Melzer a été prolongé lundi matin par le Conseil des droits de l'homme à Genève.

Le mandat du rapporteur spécial de l'ONU contre la torture Nils Melzer a été prolongé par le Conseil des droits de l'homme (archives).
Le mandat du rapporteur spécial de l'ONU contre la torture Nils Melzer a été prolongé par le Conseil des droits de l'homme (archives).
KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le rapporteur spécial de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer, oeuvrera pour trois ans supplémentaires. Son mandat a été prolongé lundi matin par le Conseil des droits de l'homme à Genève.

Depuis l'année dernière, Nils Melzer a largement été très exposé sur des questions liées à Washington, notamment sur la situation du fondateur de WikiLeaks Julian Assange détenu en Grande-Bretagne. Celui-ci est poursuivi aux Etats-Unis pour avoir diffusé à partir de 2010 plus de 700'000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines. Il risque jusqu'à 175 ans de prison.

Nils Melzer a affirmé à plusieurs reprises qu'il présentait tous les symptômes de torture. Il avait estimé qu'un visa humanitaire suisse pour le soigner serait «politiquement acceptable» pour toutes les parties dans cette affaire.

Récemment, il s'est alarmé des effets du coronavirus sur les détenus et a demandé des investigations sur le racisme et les violences policières aux Etats-Unis. Lundi, la prolongation de son mandat, soutenue par la Suisse, a été approuvée par consensus.

ATS/NXP