Passer au contenu principal

Changement climatique«Le réchauffement impacte fortement les personnes âgées»

L’association Aînées pour la protection du climat a lancé une procédure à Strasbourg pour que la Suisse revoie sa copie en matière environnementale.

L’association fondée en 2016 (ici devant la CEDH à Strasbourg le 27 octobre dernier) espère que la procédure permettra de créer un précédent européen.
Militantes
L’association fondée en 2016 (ici devant la CEDH à Strasbourg le 27 octobre dernier) espère que la procédure permettra de créer un précédent européen.
KEYSTONE

Elles étaient une poignée à Strasbourg ce mardi, mais elles représentaient près de 2000 membres. L’association Aînées pour la protection du climat a déposé un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) après avoir été déboutée par les tribunaux suisses. Elle veut que la politique climatique de la Confédération soit reconnue comme étant insuffisante pour protéger les femmes âgées. La coprésidente de l’organisation et ancienne conseillère nationale verte, la Genevoise Anne Mahrer, explique la démarche.

Pourquoi dites-vous que la Confédération n’en fait pas assez pour garantir le droit à la vie et à la santé?

La Suisse ne respecte pas les taux d’émission de CO₂ attendus par rapport au réchauffement climatique et aux Accords de Paris. Il y a eu des avancées depuis le début de notre procédure en 2016, comme la loi sur le CO₂, mais elles ne vont pas assez loin pour atteindre les objectifs. Tout le monde est touché par les sécheresses, les éboulements, la fonte des glaciers mais le réchauffement impacte fortement les personnes âgées. Nos membres sont particulièrement fragiles et souffrent d’importants soucis lors des canicules. Ils ont des certificats médicaux pour le prouver.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.