Passer au contenu principal

Nouveauté HyundaiLe renouveau du Tucson

Design inédit, amélioration de la connectivité et des aides à la conduite et système d’hybridation pour tous les moteurs.

Le Hyundai Tucson a subi une véritable révolution. 
Hyundai Tucson
Le Hyundai Tucson a subi une véritable révolution. 
HYUNDAI

Les générations se succèdent pour le Hyundai Tucson. Après 2004, 2009 et 2015, le SUV coréen de milieu de gamme se réinvente sous l’appellation «all-New Tucson», des fois qu’on le confondrait avec l’ancien. Le risque de confusion est pourtant peu probable, tant le nouveau modèle affiche sa différence par un design beaucoup plus sophistiqué.

Il le fait même avec une certaine ostentation, comme en témoignent les «phares paramétriques cachés». Ceux-ci se présentent comme des joyaux finement taillés et visuellement intégrés à la calandre. Quand ils sont allumés, l’effet est garanti. Les feux arrière, quant à eux, sont reliés par un bandeau lumineux qui ne passe pas inaperçu non plus.

Davantage d’espace

Les surfaces ciselées de la carrosserie, faites d’arêtes vives alternant avec des formes finement galbées et soulignées par des roues de grand diamètre (jusqu’à 19 pouces), s’accompagnent d’une légère augmentation des cotes extérieures.

Du coup, les passagers arrière disposent de 26 mm de plus à hauteur de genoux et la capacité du coffre affiche une progression comprise entre 33 et 107 litres, selon la motorisation et la finition choisies.

Comme en témoignent la climatisation trizone et les sièges chauffants à toutes les places (en plus ventilés à l’avant), l’accent a été mis clairement sur le confort des occupants. Le nouveau Tucson est d’ailleurs le premier SUV Hyundai équipé d’amortisseurs adaptatifs, le conducteur ayant le choix entre les modes Normal et Sport.

Aide à la conduite anticipative

L’arsenal d’aides à la conduite a également fait un pas de géant. Il comprend évidemment toute la panoplie de systèmes visant à rester dans sa voie de circulation et maintenir un écart de sécurité par rapport aux autres véhicules, même quand le conducteur relâche son attention. Soit dit en passant, la cartographie du GPS est mise à profit pour anticiper les virages, entrées d’agglomérations ou ronds-points nécessitant une réduction de la vitesse.

Un détail innovant et sympa mérite d’être signalé: dès que le conducteur actionne le clignotant à gauche ou à droite, celui des deux instruments de bord principaux placé du côté concerné est remplacé par une image complétant l’information donnée par le rétroviseur extérieur. Ce dispositif est couplé avec l’alarme d’angle mort signalant un véhicule en approche sur une voie parallèle.

Plus anecdotique, l’éclairage d’ambiance est configurable en 64 couleurs et dix niveaux d’intensité. Différentes finitions intérieures sont proposées, avec sellerie textile ou cuir, noir uni ou traitement bicolore noir et beige.

Le nouveau Tucson est également à la pointe du progrès en termes d’infodivertissement et de connectivité.

Le système audio Krell cohabite avec une station de recharge sans fil dans la console médiane, tandis que l’application Bluelink permet d’enregistrer dans le cloud trois profils d’utilisateurs différents avec leurs préférences dans tous les domaines possibles.

Cela englobe la navigation sur le «dernier kilomètre», c’est-à-dire le transfert automatique des données de guidage sur le smartphone du conducteur à partir du moment où le véhicule est garé, tout cela en réalité augmentée. Les possibilités paraissent quasi-illimitées.

Tous types d’hybridation

Reste l’essentiel. Sur le Tucson de 4e génération, Hyundai propose la plus large gamme de motorisations électrifiées du segment des SUV compacts. Tant le 1,6 litre à injection directe d’essence que le diesel CRDi sont assistés par un système d’hybridation douce basé sur une tension de bord de 48 V.

La gamme est couronnée par une version «full hybrid» disponible dès le lancement, toutes les motorisations étant disponibles au choix en deux ou quatre roues motrices. Enfin, l’importateur annonce déjà, pour le mois d’avril, une déclinaison hybride rechargeable dont la puissance combinée culminera à 265 ch.

1 commentaire
    bOTAnic

    Une excellente marque avec tout le confort et highTec quasi luxueux à l intérieur, mais qui offre la discrétion et la sobriété propre au nom de la marque, vu de l'extérieur.

    Cela n'attire pas les regards ou les convoitises d'une marque de prestige des SUV's 4x4 des marques allemandes ou une américaines.