Passer au contenu principal

RussieLe retour annoncé de Navalny agace le Kremlin

Alors que l’opposant poursuit sa convalescence en Allemagne, Moscou fait tout pour le dissuader de rentrer et dénonce un complot occidental.

Alexeï Navalny à l’hôpital de la Charité à Berlin. Photo postée sur son compte Instagram le 22 septembre.
Alexeï Navalny à l’hôpital de la Charité à Berlin. Photo postée sur son compte Instagram le 22 septembre.
AFP

Appartement saisi, comptes bancaires gelés, poursuites relancées: l’étau judiciaire s’est encore resserré, jeudi à Moscou, autour d’Alexeï Navalny. À peine sorti du coma après son empoisonnement présumé au Novitchok en Sibérie et son transfert à Berlin, le leader de l’opposition anti-Kremlin envisageait déjà un retour chez lui. Mais en Russie, tout est fait pour l’en dissuader. Les autorités intensifient leur contre-offensive et pestent contre «une nouvelle opération» des Occidentaux pour décrédibiliser Moscou.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.