Passer au contenu principal

EditorialLe revers de la médaille du Prix Wakker

Prangins est récompensé pour son urbanisme harmonieux. Cette orientation politique a un coût.

Chaque année, Patrimoine Suisse sort de son chapeau son Prix Wakker, récompense reconnue nationalement et qui vante un urbanisme de qualité. Chaque année, du moins quand le canton est concerné, nous sommes surpris du choix. Yverdon-les-Bains en 2009, l’Ouest lausannois en 2011 et désormais Prangins en 2021. Et pourtant, l’association n’est pas folle. Elle a simplement un œil de spécialiste qui prend un peu de recul. Et par là met en évidence un développement moderne et harmonieux, qui allie protection du bâti existant et audace dans les nouvelles constructions.

Lire aussi: Pour avoir conservé son âme, Prangins reçoit le Prix Wakker

En 2021, le bourg de Prangins reçoit donc le Prix Wakker pour avoir su renforcer son identité tout en prenant soin de valoriser son riche patrimoine historique. La récompense jette une lumière nouvelle sur la politique des autorités depuis une vingtaine d’années. Elle prend à contre-pied les avis parfois exprimés avec force dans la région qui l’entoure. Ainsi Patrimoine Suisse applaudit l’abandon en mars 2018 du projet de nouveau quartier sur les terres agricoles au nord de la commune. La Municipalité de Nyon, en particulier avait vertement critiqué ce choix unilatéral qui condamnait aussi un important projet de route censé alléger le trafic de transit. Elle s’était aussi fait la porte-parole des communes qui regrettaient la perte de la capacité constructive. Les 2000 nouveaux habitants qui ne s’installeraient pas à Prangins devront trouver de la place ailleurs, dans une agglomération qui verra sa population augmenter de 30% à l’horizon 2040.

La réussite urbanistique de Prangins doit sans conteste servir d’inspiration. Reste qu’elle a un coût qu’il convient de ne pas oublier. Pour y parvenir, la Commune a pris des positions courageuses, mais qui l’a éloignée de ses voisines. L’harmonie de son bâti contraste avec les tensions existantes au niveau politique, depuis que les autorités se sont désolidarisées à plusieurs occasions de sa région. La sortie du Conseil régional du district en est le point d’orgue. Le Prix Wakker met donc aussi en exergue la distance qui existe entre ce village de fiers Gaulois et son agglomération.

1 commentaire
    P. Milraux

    Cela a un coût certes mais c'est surtout un honneur.