Passer au contenu principal

Soutien financierLe sauvetage des cinémas de Montreux est lancé

Le Conseil communal a enjoint la Ville de s’atteler à assurer la pérennité des écrans noirs de la cité, actuellement au bord du gouffre.

Meryl Moser, directrice de Cinérive, au cinéma Hollywood, à Montreux.
Meryl Moser, directrice de Cinérive, au cinéma Hollywood, à Montreux.
Chantal Dervey

«Sans cinéma, la Ville va devenir une cité-dortoir», explique Ruth Baer. Le long plaidoyer de l’élue Verte en faveur des écrans noirs de la cité a frappé juste. Le Conseil communal de Montreux a enjoint mercredi la Municipalité à mettre en œuvre les mesures idoines pour maintenir ouvertes à long terme les salles Hollywood, au bord du gouffre et déjà sous perfusion. Les élus ont estimé que la seule prise en charge des loyers d’octobre à mars prochain de Cinérive, la société exploitante, à Cité Centre, est une mesure insuffisante.

«Montreux est à un tournant. L’ambiance devient mortifère. Or ses habitants doivent pouvoir y vivre en dehors des grands événements ponctuels.»

Géraldine Torchio, conseillère communale

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.