Passer au contenu principal

FootballLe SLO s’est écroulé en l’espace de sept minutes

Alors qu’il menait de deux longueurs et semblait s’acheminer vers un 3e succès consécutif, Stade Lausanne-Ouchy s’est écroulé en seulement sept minutes, avant de sauver un point sur penalty dans les arrêts de jeu (3-3).

Du travail pour le tableau de Meho Kodro.
Du travail pour le tableau de Meho Kodro.
KEYSTONE

Le FC Stade Lausanne-Ouchy a saisi ce duel au sommet de la 13e journée de Challenge League à bras-le-corps. Durant les vingt premières minutes, il a manœuvré en patron sur la pelouse du Brügglifeld et a littéralement étouffé l’opposition. Pour s’en persuader, il n’y a qu’à chiffrer le nombre de fois où Aarau est parvenu à pénétrer dans la moitié adverse du terrain balle au pied. Elles se comptaient alors sur les doigts d’une main.

Capable de se déployer rapidement et n’hésitant d’ailleurs pas à utiliser toute la largeur du terrain pour se faire, le SLO a souvent donné le tournis à la brigade défensive des lieux, sans réussir pour autant à générer une menace sérieuse devant la cage. Quand Filip Stojilkovic a vu sa reprise être repoussée par le gardien Dany Da Silva sur le premier coup de coin argovien de la partie (21e), puis sa réussite refusée pour une position de hors-jeu (28e), on s’est dit qu’Aarau n’allait certainement pas se laisser martyriser de la sorte plus longtemps.

Ce sursaut, davantage qu’un vrai réveil, n’a cependant pas brisé l’élan des Vaudois, qui ont trouvé la juste récompense à leurs efforts après la demi-heure. Un décalage de Mergim Qarri sur la droite suivi d’un centre de Samir Efendic qui a trouvé Karim Gazzetta au point de penalty pour ouvrir le score. L’ancien Servettien, engagé sur quatre des cinq dernières réalisations de sa formation, est assurément l’homme en forme du SLO en cette fin d’année.

Doublé de Lahiouel

Fort heureusement pour l’entraîneur Meho Kodro, il n’est pas le seul à performer actuellement. Meilleur pointeur de l’équipe (six buts et quatre passes décisives), Yanis Lahiouel s’est lui aussi montré décisif au retour des vestiaires, profitant d’une ouverture d’Unai Albizua pour doubler la mise après seulement 15 secondes de jeu.

A court d’idées et de moyens - le meilleur buteur de la ligue Shkelzen Gashi est actuellement malade - Aarau a toutefois trouvé les ressources pour inverser la tendance. De manière aussi brutale qu’inattendue. En l’espace de sept minutes entre la 67e et la 74e, il a pris à défaut à trois reprises un dispositif visiteur soudainement moins sûr de lui.

Pour ce qui constituait son quatrième déplacement consécutif, Stade-Lausanne-Ouchy a longtemps cru que ce troisième succès d’affilée qui lui tendait les bras lui aurait permis de rafler la 2e position de la catégorie à son hôte. Au moment de regagner ses pénates, il demeure troisième mais n’a pas tout perdu pour autant. L’égalisation arrachée par Lahiouel, à la 93e minute sur penalty, vient quelque peu atténuer sa frustration.

Aarau – Stade-Lausanne-Ouchy 3-3 (0-1)

Brügglifeld. 50 spectateurs. Arbitre: M. Cibelli.

Buts: 33e Gazzetta 0-1. 46e Lahiouel 0-2. 67e Hammermich 1-2. 71e Hasani 2-2. 74e Balaj 2-3. 93e Lahiouel 3-3.

Aarau: Enzler; Giger, Hasani, Bergsma, Zverotic; Jackle, Hammerich; Balaj (85e Caserta), Misic (51e Aratore), Rrudhani (Lüscher-Boakye); Stojilkovic (62e Spadanuda). Entraîneur: Keller.

Stade Lausanne-Ouchy: Da Silva; Efendic (78e Asllani), Albizua (71e Tavares), Routis, Perrier; Abdullah (68e Hajrulahu); Bamba, Gazzetta; Qarri (78e Ramovic), Lahiouel, Ndongo (78e Amdouni). Entraîneur: Kodro.

Notes: Aarau sans Hajdari, Peralta, Qollaku, Thaler, Thiesson, Verboom (blessés), Gashi ni Schindelholz (malades). Stade-Lausanne-Ouchy sans Dalvand, Laugeois (blessés), Barroca, Harambasic, Mbombo ni Mutombo (pas convoqués). Buts de Stojilkovic (28e) et Amdouni (89e) refusés pour un hors-jeu préalable.

Avertissements: Efendic (10e, jeu dur), Routis (14e, antijeu), Stojilkovic (52e, réclamations), Ndongo (76e, jeu dur), Enzler (91e, antijeu), Zverotic (93, antijeu), Giger (94, jeu dur) et Perrier (95e, jeu dur).Coups de coin: 3-9 (2-4).