Passer au contenu principal

Rêve vieux de plusieurs décenniesLe soleil artificiel de l’EPFL fait rayonner la Suisse

Unique dans le pays, le Swiss Plasma Center ambitionne de maîtriser une solution énergétique jamais vue sur Terre: la fusion nucléaire.

Dans la nature, les plasmas existent dans les aurores boréales et la foudre. Pour les recréer, du gaz doit être chauffé à des températures extrêmes.
Dans la nature, les plasmas existent dans les aurores boréales et la foudre. Pour les recréer, du gaz doit être chauffé à des températures extrêmes.
Florian Cella

«Soleil sur Terre.» Apposée à l’entrée dun imposant bâtiment de l’EPFL, l’inscription annonce tout de suite la couleur: ce qui s’y déroule n’est pas courant. Entre ces quatre murs, c’est rien de moins que le mythe de Prométhée qu’on rêve de réaliser. Bienvenue au Swiss Plasma Center. Depuis bientôt trente ans, on y poursuit un projet un peu fou: tenter de reproduire, sur terre, les mécanismes physiques qui font briller le soleil et les étoiles. Comment? En tentant de maîtriser la fusion nucléaire. Graal énergétique, elle permettrait de disposer d’une énergie durable et quasi-illimitée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.