Passer au contenu principal

Témoignage«Le sport, c’est ma raison d’être»

Atteint de la maladie de Parkinson depuis quinze ans, Yves n’a pas perdu le goût du défi. Le quinqua super-actif se prépare à en relever un nouveau.

«Quand je fais du sport, c'est le seul moment où je ne suis pas malade. Je redeviens normal et je me sens bien.» Yves, 51 ans, atteint de la maladie de Parkinson.
«Quand je fais du sport, c'est le seul moment où je ne suis pas malade. Je redeviens normal et je me sens bien.» Yves, 51 ans, atteint de la maladie de Parkinson.
DR

J’avais 39 ans quand la maladie m’est tombée dessus. C’est à ce moment-là que le diagnostic du Parkinson a été posé. En réalité, j’étais déjà atteint depuis quelques années sans le savoir. J’ai commencé par perdre l’odorat. C’était mon premier symptôme, avant l’apparition des suivants, la dépression et les tremblements. Au début, je me disais que les médecins s’étaient trompés. J’étais en forme et je le suis encore aujourd’hui, à ma manière. Au cours de toutes ces années j’ai pu courir des marathons, faire des trails, des randonnées en montagne de plusieurs jours avec mes clients, j’ai traversé le Japon à vélo et la Suisse dans tous les sens, même si je savais que j’étais malade.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.