Passer au contenu principal

Huis clos obligatoireLe sport suisse est à cran

Les nouvelles dispositions du Conseil fédéral contraignent les clubs à un retour en arrière brutal. Fatal?

Les championnats professionnels de football comme de hockey peuvent continuer, mais de nouveau devant des sièges vides. Jusqu’à quand?keystone
Les championnats professionnels de football comme de hockey peuvent continuer, mais de nouveau devant des sièges vides. Jusqu’à quand?keystone
KEYSTONE

Avec ses représentations publiques et ses soirs de liesse, le sport vivait un peu en marge de la société, plus par nécessité qu’au nom d’une exception culturelle: les recettes aux caisses restent une source de revenus essentielle, dans des proportions parfois surannées, du hockey et du football suisses. Plusieurs clubs ont chiffré leur survie à 4000 entrées par match.

Sans surprise, le Conseil fédéral a sifflé la fin de la récréation. Le spectacle pourra continuer, mais sans spectateurs. «Un non-sens», s’étranglent plusieurs clubs romands (lire les encadrés), alors que la jauge de cinquante personnes imposée à toute manifestation sportive concerne uniquement le public, non les acteurs et la coulisse (joueurs, arbitres, staff technique et médical, cameramen, stadiers, etc.).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.