Passer au contenu principal

Politique villageoiseLe syndic de Dompierre jette l’éponge

Daniel Tenthorey a démissionné le 8 septembre. À six mois des élections générales, le village n’aura pas à mettre sur pied de scrutin complémentaire.

La Municipalité de Dompierre terminera la législature à quatre au lieu de cinq membres.
La Municipalité de Dompierre terminera la législature à quatre au lieu de cinq membres.
GOOGLE STREET VIEW/DR

L’Exécutif de Dompierre terminera la législature en infériorité numérique. À quatre au lieu de cinq. Et ce n’est pas le départ prévu au 30 septembre de Véronique Paccaud qui en est la cause. La commune broyarde lui avait en effet trouvé un successeur le 23 août dernier lors d’une élection complémentaire qui avait souri à Claude Noël (56 voix) plutôt qu’à David Rouzeau (30 suffrages). Mais une semaine après ce tour de scrutin, une décision du Conseil général allait précipiter le départ du syndic, Daniel Tenthorey.

Appelé à se prononcer sur les statuts de la nouvelle association intercommunale Épuration moyenne Broye, l’organe délibérant n’a pas suivi l’avis de sa Municipalité, par 10 voix contre 5 et 4 abstentions. «Quelques jours après, le syndic nous informait qu’il quittait ses fonctions au 8 septembre», relève le vice-syndic Blaise Morand. Daniel Tenthorey avait laissé entendre à ses collègues qu’il ne briguerait pas forcément un nouveau mandat au printemps prochain. «Il était plus ou moins acquis qu’il ne se représenterait pas comme syndic», reprend Blaise Morand.

À six mois des élections générales du printemps prochain – mais à neuf mois et demi du début de la prochaine législature tout de même –, l’Exécutif de la petite commune broyarde fonctionnera avec un homme en moins, le Canton ayant renoncé à imposer la tenue d’un nouveau scrutin complémentaire.