Passer au contenu principal

AstronomieLe télescope de James Bond s’est effondré

Combattus par les écologistes, perturbés par le réchauffement climatique, les télescopes terrestres restent indispensables aux astronomes, qui voient toujours plus grand.

Cette vue aérienne du 1er décembre montre l’antenne complètemenet détruite de l’Observatoire Arecibo, à Porto Rico, après deux ruptures de câbles et l’effondrement de la plateforme.
Cette vue aérienne du 1er décembre montre l’antenne complètemenet détruite de l’Observatoire Arecibo, à Porto Rico, après deux ruptures de câbles et l’effondrement de la plateforme.
AFP

Ces colosses ont parfois les pieds d’argile. Cela peut être l’obsolescence, comme dans le cas du mythique radiotélescope Arecibo. Construit en 1963 en pleine jungle portoricaine, son accès avait déjà tout du parcours du combattant. Mardi, après deux récentes ruptures de câbles qui avaient endommagé l’antenne, il s’est définitivement effondré sous l’œil impuissant des scientifiques. «C’est un désastre absolu», a réagi, ému, le professeur Abel Méndez, directeur du laboratoire habitabilité planétaire de l’université de Porto Rico à Arecibo. Un regret partagé par les fans de cinéma. Souvenez-vous de la scène culte dans «GoldenEye», où James Bond poursuit le méchant qui s’écrase dans la coupole, ou encore de la rencontre du troisième type de Jodie Foster dans «Contact»…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.