Passer au contenu principal

Deuxième sondage en vue du 27 septembre«Le Tessin devrait être un avertissement plutôt qu’une exception»

Seul le canton italophone soutient encore l’initiative de limitation qui s’effondre dans les sondages. Le nouveau président de l’UDC, Marco Chiesa, estime que la bataille n’est pas encore perdue.

Marco Chiesa a été élu président de l’UDC le 22 août dernier.
Marco Chiesa a été élu président de l’UDC le 22 août dernier.
KEYSTONE-sda.ch/Ennio Leanza

L’initiative de limitation bat de l’aile. Alors qu’elle ne récoltait «que» 41% d’avis favorables lors du premier sondage Tamedia, éditeur de ce titre, le résultat de la deuxième vague publiée ce mercredi est encore plus sévère. Si le vote avait lieu aujourd’hui, 37% seulement des Suisses soutiendraient le texte qui vise à abroger la libre circulation entre l’UE et la Suisse. Le peuple avait certes fait mentir ces mêmes sondages pessimistes en février 2014 en acceptant d’un cheveu l’initiative sur l’immigration de masse mais la dynamique était inverse, avec un camp du «oui» qui se renforçait.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.